Une villageoise retraitée se souvient du rattachement du village de Tende à la France après la guerre de 1939-1945

Auteur(s) :
commanditaire : MSH de Nice
enquêteur : Ranucci, Jean-Claude
enquêteur : Oliviéri, Michèle
informateur : Baixin, Marguerite
auteur personne morale : AD06
auteur personne morale : LASMIC

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9102
mmsh9102

Type :
archives sonores
sound

Description :
Certaines phrases de l'entretien sont formulées en tendasque et en italien.
Née en 1919, l'informatrice est la fille d'un couple de cultivateurs italiens de Tende. Après une enfance heureuse passée au village avec sa famille (travail agricole, élevage, parler tendasque), elle s'installe chez sa tante à Menton jusqu'en 1938 et se marie avec un menuisier français. Le couple s'installe à Tende. En 1940, l'informatrice et son mari sont évacués vers Monaco. Ils s'installent ensuite au Cap d'Ail (jusqu'en 1965). En 1947, l'informatrice est plébiscitée au sujet du rattachement du village de Tende à la France. Bien que son père ait été tué par des partisans français car il était fasciste, l'informatrice, naturalisée française par mariage, considère le rattachement à la France comme une bonne chose. En effet, de nombreux tendasques travaillent en France pour subvenir aux besoins de leur famille. Suite au référendum, seules les familles italiennes aisées veulent conserver leur nationalité car elles n'ont pas besoin de travailler. L'informatrice parle de son frère qui, pour obtenir la nationalité française s'engage dans l'armée française avant de mourir au service. Elle est fière d'être française mais reconnait que le rattachement du village de Tende à la France est dû en partie à des intérêts économiques (présence d'une centrale électrique dans la région). Les tendasques ont souffert du fascisme jusqu'à la libération de 1945, qui a été accueillie avec joie.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
témoignage thématique
passéisme
souvenir d'enfance
attachement à la langue
identité culturelle
interférence des langues
économie rurale
vie à la ferme
fabrication de produits laitiers
pratique des surnoms
relation jeunesse-vieillesse
relation familiale
pauvreté
travail des enfants
communauté villageoise
nationalisation
modernisation de la société
emploi de la langue régionale
maquisard
vocabulaire dialectal
Mussolini, Benito
Napoléon Bonaparte
De Gaulle, Charles
armée française
années 1930
1940
Occupation allemande
Rattachement des communes de Tende et de la Brigue à la France (1947)
années 1940
fascisme italien

Date :
2005-06-21

Format :
1 fichier num.
48min

Langue :
français
fre

Couverture :
Tende
44° 5'16.18''N
7°35'35.91''E

Droits :
Contrat signé avec l'enquêteur et l'informateur autorisant la diffusion de l'entretien.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Enquêtes d'histoires orales dans les vallées de la Roya et de la Bevera

Type :
archives sonores
sound

Source :
2946

Citation

commanditaire : MSH de Nice et al., “Une villageoise retraitée se souvient du rattachement du village de Tende à la France après la guerre de 1939-1945,” Portail du patrimoine oral, consulté le 8 décembre 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115741.