Témoignage d'une fille d'Arméniens sur le parcours de ses parents et son arménité

Auteur(s) :
auteur personne morale : Paroles Vives
informateur : Aidjian, Marie-Antoinette
commanditaire : AD 13
enquêteur : Gaucher, Anne-Sylvie

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=8420
mmsh8420

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice récite une comptine en arménien (piste 4) et la traduit.
L'informatrice raconte l'histoire de sa mère, issue d'une famille arménienne catholique bien intégrée en Turquie, n'ayant pas été directement victime du génocide mais tout de même obligée de partir. Elle connaît moins celle de son père qui en parlait peu : également originaire de Turquie, il s'est exilé au Liban, puis à Marseille où il a retrouvé sa famille. Elle continue ensuite à décliner leur parcours de vie une fois en France, en évoquant l'emploi des langues (le turc et l'arménien), leur mariage à l'église arménienne, leurs emplois (ouvriers dans des usines), l'achat d'une maison dans un quartier arménien de Saint-Jérôme, et les relations familiales. Elle évoque sa scolarité dans une école privée catholique, où beaucoup d'élèves d'origine arménienne se rapprochaient du fait de leur différence (conditions de vie difficiles, nom de famille). Elle raconte par la suite son parcours d'infirmière dans cette même école, et donne son regard sur la connivence, toujours d'actualité, entre enfants d'origine arménienne. Elle développe les liens quotidiens avec la famille et la communauté dans le quartier : sociabilité le soir autour du café, relations d'entraide notamment financière (remplacées ensuite par des relations de jalousie). Si ils n'ont pris part à aucun militantisme associatif arménien, ni à aucune activité (danse, musique traditionnelle), des valeurs arméniennes lui ont pourtant été transmises : se marier avec un Arménien, parler la langue, être discret et poli. Elle analyse alors cette transmission, et considère qu'une de ses conséquences est un manque de développement de la personnalité, en particulier chez les femmes. A plusieurs reprises, l'informatrice regrette de s'être peu intéressée à ce passé, mais l'explique aussi par le fait que ses parents étaient davantage dans une recherche d'intégration, que dans la conservation de leur arménité. Elle parle à plusieurs reprises de cuisine traditionnelle très appréciée (et seule valeur arménienne transmise à ses enfants) et de son mariage avec un descendant d'Arméniens. L'informatrice parle de regain d'intérêt pour son histoire familiale, tout en précisant qu'ils n'ont pas donné de prénoms arméniens à leurs enfants, et qu'ils parlent peu les langues de ses parents. Elle se souvient d'une comptine en arménien. Elle décrit l'émotion et l'impression de familiarité ressenties lors d'un voyage en Arménie, le pays " de leurs racines ", même si elle se sent davantage Française. Elle est très émue lorsqu'elle évoque ce passé, et décrit le poids inconscient de cette histoire sur eux et leurs enfants, ainsi que la réussite sociale qui leur était demandée. Elle parle enfin de divers objets conservés (papiers, tapis, objets dont une statue de Vierge miraculeuse) et motive son dépôt de témoignage par l'envie de faire plaisir, et de laisser une trace de la souffrance et de l'injustice vécues par ses parents.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
expatriation
histoire familiale
chant de l'enfance
turc
arménien
langue identitaire
intégration sociale
condition de vie
condition sociale de la femme
scolarité
infirmière
école privée
belle-mère
émotion
jalousie
entraide
monnaie
dépôt de l'enquête orale
sociabilité
promotion sociale
identité culturelle
conservation des récoltes
archives familiales
statue religieuse
voyage
nom de famille
mariage endogame
cuisine
relation entre les classes d'âge
café
maison
vie familiale
vie de quartier
vie religieuse
bilinguisme
catholicisme
travail en usine
couturier
prénom
Génocide arménien
guerre de 1939-1945
1947
nom de recette de cuisine

Date :
2007-10-24

Format :
1 MD
1h 02min

Langue :
français
arménien
hye
fre

Couverture :
Carry-le-Rouet
43°19'51.42''N
5° 9'8.47''E

Droits :
Droits cédés par contrat entre les informateurs, Paroles Vives, MMSH et AD13.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Mémoire orale des Arméniens des quartiers de Marseille et des Bouches-du-Rhône

Type :
archives sonores
sound

Source :
2154

Citation

auteur personne morale : Paroles Vives et al., “Témoignage d'une fille d'Arméniens sur le parcours de ses parents et son arménité,” Portail du patrimoine oral, consulté le 23 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/116216.