Une villageoise de La Brigue raconte ses souvenirs d'enfance passés au village et les conditions de vie des gens de son époque

Auteur(s) :
commanditaire : MSH de Nice
enquêteur : Chatelain, Sabine
informateur : Mosconi, Baptistine
auteur personne morale : AD06
auteur personne morale : LASMIC

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9153
mmsh9153

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice témoigne en français mais elle glisse quelques mots en italien tout au long de l'enquête.
L'informatrice, née en 1921, perd sa mère à 9 ans. Son père, issu d'une famille nombreuse, a eu une enfance difficile. Pour élever sa fille, il travaille comme maçon. L’informatrice évoque la période des couvre-feux pendant les occupations italienne et allemande et rappelle qu'à la campagne, la guerre s'est moins sentie. Mariée à un militaire en 1945, l'informatrice et son mari s'installent à la Brigue où ils ont deux enfants. Son mari travaille notamment comme boiseur ou bûcheron. En 1947, lors du rattachement de Breil à la France, l'informatrice devient française. Pour elle, le référendum organisé était une feinte car les états français et italien s'étaient déjà entendu sur la question : alors que des cars de Nice sont affrétés pour les partisans du rattachement, les votants en faveur de l'Italie ont été arrêtés à la frontière. Bien que l'informatrice se sente italienne, elle apprend le français malgré son fort attachement au dialecte brigasque. A l'époque, l'informatrice et son mari possèdent un terrain à la campagne où ils fabriquent le vin mais ils abandonnent l'affaire quand la région commence à se dépeupler. A la mort de son mari, l'informatrice élève seule ses enfants. Sa maison de campagne est aujourd'hui entretenue par l'un de ses fils et sa fille a acheté une maison tout près, mais leurs visites restent rares. Autrefois, pour arroser les cultures, les gens utilisaient l'eau du ruisseau et pour cuisiner et manger, celle de la fontaine. Quant à la radio, l'informatrice n'a pu l'écouter que chez ses employeurs lorsqu'elle travaillait comme servante. Elle se souvient de sa patronne qui lui donnait régulièrement de vieilles robes qu'elle adorait porter pour aller danser au bal. Aujourd'hui, l'informatrice est dépassée par la rapidité avec laquelle les nouvelles technologies se multiplient. Elle vit actuellement d'une petite pension héritée de son mari et elle est consciente qu'en comparaison à d'autres personnes âgées, et surtout ceux qui vivent en ville, elle a beaucoup de chance de ne pas avoir de loyer à payer. Lorsqu'elle était petite, l'informatrice se souvient que les gens se réunissaient dans le village pour se raconter des nouvelles ou des histoires. Les conditions de vie des anciens étaient alors encore plus difficiles qu'à son époque. Elle raconte qu'un hiver, son père a dû dormir à l'étable car il n'avait pas de lit. Ayant beaucoup souffert de la faim étant jeune, le père de l'informatrice fait de son mieux pour qu'elle ne manque de rien (grande complicité père-fille). Aujourd'hui, les temps ont changé et les jeunes ont tout ce qu'ils veulent. L'informatrice connaît bien la solitude mais elle se dit heureuse. A la fin de l'entretien, elle raconte rapidement le parcours de sa fille et de son fils.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
souvenir d'enfance
fête villageoise
déplacement à pied
train
bal
passéisme
sentier muletier
relation familiale
modernisation de la société
relation père-enfant
bombardement
travail saisonnier
occitan
attachement à la langue
emploi de la langue régionale
interférence des langues
différence dialectale
langues et dialectes
perte de la langue régionale
transmission de la langue
communication
adduction de l'eau
adduction de l'électricité
télévision
radio
progrès
équipement télécommunication
EDF
Mussolini, Benito
Poste Télégraphe et Téléphone
SNCF
guerre de 1914-1918
1918
guerre de 1939-1945
Mobilisation militaire
Occupation allemande
Occupation italienne
1945
années 1940
Rattachement des communes de Tende et de la Brigue à la France (1947)
15 août
années 1960
Panisse de pois chiches
Pastasciutta
Polenta
Y'a toujours un passage à niveau
Suggellis

Date :
2007-05-25

Format :
1 fichier num.
128min

Langue :
français
italien
fre
ita

Couverture :
La-Brigue
44° 3'49.36''N
7°36'54.65''E

Droits :
Contrat signé avec l'enquêteur et l'informateur autorisant la diffusion de l'entretien.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Enquêtes d'histoires orales dans les vallées de la Roya et de la Bevera
Une brigasque d'origine italienne raconte la guerre de 1939-1945, le rattachement de La Brigue à la France et ses conséquences sur la vie des habitants du village

Type :
archives sonores
sound

Source :
2998

Citation

commanditaire : MSH de Nice et al., “Une villageoise de La Brigue raconte ses souvenirs d'enfance passés au village et les conditions de vie des gens de son époque,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115679.