Observation de la vie et des structures de la société touarègue du Hoggar, par Marceau Gast, instituteur au camp de l'Aménokal (1951-1952) et futur ethnologue

Auteur(s) :
enquêteur : Claudot-Hawad, Hélène
informateur : Gast, Marceau

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9396
mmsh9396

Type :
archives sonores
sound

Description :
Marceau Gast évoque les rythmes quotidiens du camp de l'Aménokal et souligne le peu de documents existant sur cette société au début des années 1950. La vie au campement était réglée: l'accueil des visiteurs et les discussions suivaient une procédure précise que s'emploie à décrire Marceau Gast. Il souligne également le rôle économique de l'Aménokal dans la région et la gestion de son troupeau de chamelles. L'ancien instituteur revient ensuite sur sa progressive et laborieuse compréhension des codes, des hiérarchies, des règles de bienséance et de politesse qui structurent la vie du camp de l'Aménokal. Il raconte notamment comment se déroulaient certains moments forts de la vie du camp: le retour de voyage de l'Aménokal et l'expérience du deuil. Il revient aussi sur l'interdiction de la musique par l'Aménokal et les comportements qui en découlaient dans le camp en sa présence ou en son absence. Marceau Gast évoque ensuite les connaissances précises qu'avaient l'Aménokal et son entourage sur les populations de la région (sur chaque individu, sa généalogie, ses actions), informations sans cesse actualisées grâce aux visiteurs quotidiens. Ici, Marceau Gast fait la comparaison avec un système équivalent qu'il rencontra plus tard au Yémen du nord. Sur ce thème de la circulation de l'information, Marceau Gast évoque l'importance des pelotons méharistes comme sources d'informations précises pour les Français. Il souligne également les limites des connaissances de l'Aménokal une fois sorti de la région proche et surtout à partir de la progressive entrée en désuétude des grandes voies caravanières et dans le contexte de mutations sociales importantes. L'entretien se termine sur la notion de pauvreté dans la société touarègue et la pratique de l'offrande alimentaire (tabühak).

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
aménokal
enseignant
regard sur la société
inégalité sociale
structure clanique
hiérarchie sociale
relation entre classes sociales
règle sociale
politesse
circulation de l'information
deuil
réglementation de la musique
pauvreté
chameau
arbre généalogique
caravane
évolution des structures sociales
comparaison ethnographique
Bey ag Akhamouk
Kel Ahaggar
Lhote, Henri
Touareg
colonisation de l'Algérie
années 1950
peloton méhariste
Lhote, Henri, Les Touaregs du Hoggar

Date :
1997-10-10

Format :
2 cass.
1h 12min

Langue :
français
fre

Couverture :
Aix-en-Provence
43°31'29.67''N
5°27'14.92''E

Droits :
Contrat de dépôt et de diffusion signé avec Marceau Gast et Hélène Claudot-Hawad spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Entretien biographique avec Marceau Gast, ethnologue

Type :
archives sonores
sound

Source :
3380

Citation

enquêteur : Claudot-Hawad, Hélène et informateur : Gast, Marceau, “Observation de la vie et des structures de la société touarègue du Hoggar, par Marceau Gast, instituteur au camp de l'Aménokal (1951-1952) et futur ethnologue,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117037.