Ahaggar, Issendan et société coloniale de Tamanrasset (1951-1953), le regard de Marceau Gast, instituteur et futur ethnologue, sur le Hoggar

Auteur(s) :
enquêteur : Claudot-Hawad, Hélène
informateur : Gast, Marceau

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9397
mmsh9397

Type :
archives sonores
sound

Description :
Marceau Gast précise, dans cette partie de l'entretien, les relations entre l'Aménokal et l'administration française, notamment à travers la question des impôts. Par l'évocation des travaux quotidiens et des troupeaux de chamelles et de chèvres, Marceau Gast aborde ensuite la situation particulière des esclaves dans la société touarègue et en particulier dans le camp de l'Aménokal. Il s'arrête en effet sur leur statut, leurs activités, leur importance dans la vie quotidienne du camp, la formation des jeunes touarègues (caravanes) et la circulation des informations. Loin d'une situation d'oppression, il relève au contraire la conscience qu'ils et elles ont de leurs connaissances, de leurs savoirs-faire et par là de leur importance dans le camp. Marceau Gast revient ensuite sur les différentes sources de revenus de l'Aménokal (caravanes, impôts) et sur la circulation des biens dans la société touarègue. Une autre partie de cet entretien est consacrée à l'alimentation et aux repas de l'instituteur. Marceau Gast détaille les conditions d'alimentation, de ravitaillement et de gestion de la ration alimentaire. Il souligne l'ingéniosité de son cuisinier. Il s'arrête ensuite sur ses relations avec les militaires et la société de Tamanrasset ainsi que sur le rapport annuel du chef d'annexe et son pouvoir. La fin de cet entretien est consacrée à la nouvelle école nomade qu'intègre Marceau Gast en 1952-1953, dans l'Atakor auprès des Issendan. Il décrit les conditions de vie difficiles de cette population (froid, faim, maladie). Il souligne également la curiosité des enfants et la richesse des histoires et légendes du lieu dont il cite deux exemples.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
aménokal
enseignant
regard sur la société
inégalité sociale
structure clanique
hiérarchie sociale
relation entre classes sociales
règle sociale
circulation de l'information
pauvreté
chameau
caravane
comparaison ethnographique
malnutrition
relation homme-femme
transhumance
Bey ag Akhamouk
Kel Ahaggar
Tribu Issendan
Touareg
colonisation de l'Algérie
années 1950
Société coloniale

Date :
1997-automne

Format :
1 cass.
1h 20min

Langue :
français

Couverture :
Aix-en-Provence
43°31'29.67''N
5°27'14.92''E

Droits :
Contrat de dépôt et de diffusion signé avec Marceau Gast et Hélène Claudot-Hawad spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Entretien biographique avec Marceau Gast, ethnologue

Type :
archives sonores
sound

Source :
3381

Citation

enquêteur : Claudot-Hawad, Hélène et informateur : Gast, Marceau, “Ahaggar, Issendan et société coloniale de Tamanrasset (1951-1953), le regard de Marceau Gast, instituteur et futur ethnologue, sur le Hoggar,” Portail du patrimoine oral, consulté le 20 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117038.