Témoignage d'un couple d'Arméniens exilés en France pour des raisons politiques

Auteur(s) :
auteur personne morale : Paroles Vives
informateur : 1058
informateur : 1059
commanditaire : AD 13
enquêteur : Gaucher, Anne-Sylvie

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=8428
mmsh8428

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice a du mal à s'exprimer en français. Elle lit un poème (piste 2 du CD1), et un texte de C. Aznavour (piste 3 du CD1) en arménien
L'enregistrement débute par un entretien avec l'informatrice, Arménienne arrivée à Martigues depuis 4 ans, mais elle raconte difficilement son parcours étant donné sa mauvais maîtrise du français. Elle explique les motivations de son exil et de celui de son mari, essentiellement dûes à des raisons politiques. Leurs enfants déjà grands sont par contre restés en Arménie. Elle évoque succinctement la question de sa naturalisation et son quotidien : liens hebdomadaires avec des familles arméniennes martégales, façon dont elle apprend le français, sa pratique de la religion. Elle parle un peu de l'histoire de ses grands-parents mais n'arrive pas à parler en français du génocide. L'informatrice donne alors rapidement quelques noms de recettes de cuisine traditionnelle, récite deux poèmes en arménien et fait écouter un petit extrait de musique arménienne joué par D. Gasparian. Elle parle ensuite avec plaisir de son pays, notamment du mont Ararat et du lac Sevan, et de personnes célèbres. La seconde partie de l'entretien est consacrée à son mari, qui parle à son tour de son parcours : né à Erevan, engagé dans la police arménienne en 1989 jusqu'en 1998, puis entré dans le parti politique d'opposition, il a subi une répression l'obligeant à partir. Il donne sa vision de la France (un pays qu'il considère comme " proche " de l'Arménie), et met en avant, à de très nombreuses reprises, le respect envers ce pays et pour certaines figures historiques politiques françaises. Il raconte son histoire familiale, transmise par sa grand-mère (grands-parents victimes du génocide en Turquie, partis en Grèce, puis retourné en Arménie en 1947), puis donne longuement son opinion sur l'Arménie actuelle, notamment en terme de régime politique. Il précise son refus de se tenir au courant de l'actualité arménienne car selon lui les médias sont mensongers et ne rendent pas compte des difficiles conditions de vie. Il exprime également son avis sur le film de R. Guediguian qui montre par contre uniquement les mauvais côtés de ce pays. L'attachement à sa culture reste fort et il souhaite conserver son identité. Ce qu'il met en œuvre dans l'importance donnée à la religion (pratique catholique régulière, participation à des baptêmes et des mariages, cérémonies réalisées de façon identique en Arménie), dans les usages de l'arménien, dans le maintien de la mémoire familiale, de l'écoute de musique traditionnelle et de la cuisine. Cela n'étant possible qu'au sein d'une communauté arménienne. Il revient enfin sur la notion de respect du pays d'accueil et d'intégration, en évoquant sa différence d'opinion avec un ami immigré africain. Chose qu'il réaffirme au moment d'exposer sa motivation à déposer ce témoignage : désir de dire qu'il faut conserver sa culture tout en respectant la France.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
expatriation
poésie
langue apprise
identité culturelle
intégration culturelle
pratique religieuse
catholicisme
police
communisme
rivalité politique
militantisme
répression
migration
relation intercommunautaire
relation intracommunautaire
condition de vie
baptême
mariage
rituel religieux
média
attachement à la langue
Aznavour, Charles
Napoléon Bonaparte
De Gaulle, Charles
Génocide arménien
2003
années 1980
années 1990
1947
nom de recette de cuisine

Date :
2007-10-10

Format :
1 MD
1h 14min

Langue :
français
arménien
fre
hye

Couverture :
Martigues
43°24'26.86''N
5° 3'17.39''E

Droits :
Droits cédés par contrat entre les informateurs, Paroles Vives, MMSH et AD13.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée

Relation(s) :
Mémoire orale des Arméniens des quartiers de Marseille et des Bouches-du-Rhône

Type :
archives sonores
sound

Source :
2116

Citation

auteur personne morale : Paroles Vives et al., “Témoignage d'un couple d'Arméniens exilés en France pour des raisons politiques,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/116212.