En 1975, un ingénieur français employé par la multinationale étasunienne Ortis à Beyrouth (Liban), parle de ses rapports avec la communauté libanaise, professionnels et personnels, au regard de son expérience d’expatrié

Auteur(s) :
enquêteur : Battegay, Alain
informateur : Frizol (M.)

Editeur :
Phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=11934
mmsh11934

Type :
archives sonores
Sound

Description :
Au moment de l'enregistrement en 1975, l'informateur signale parler couramment l'anglais. Son épouse et ses enfants parlent quant à eux l'arabe
Né le 2 février 1944 en Suède de parents travaillant dans le corps consulaire, l’informateur est français. Il s’est marié le 24 décembre 1968 à Saigon avec une femme vietnamienne, naturalisée française. Le couple a une fille de 5 ans et attend bientôt un autre enfant. Après un baccalauréat en littérature obtenu à New York en 1962, il a obtenu en 1966 un diplôme d’ingénieur en automobile et aéronautique. Il a travaillé comme coopérant militaire au lycée français de Saigon de 1966 à 1968, puis à Paris, pour la société Otis. Après avoir vécu en Asie et au Moyen-Orient, il est arrivé au Liban avec sa famille en 1973, détaché auprès d’une filiale libanaise. L’expatriation est d’après lui avantageuse sur le plan financier car la vie est ainsi confortable. L’informateur a été détaché de la société française Otis pour mettre sur pied un système de contrôle de ventes et de coordination de la filiale à Beyrouth. Otis est une multinationale, dont 80 % du personnel de direction est étranger, l’atmosphère est très cosmopolite. L’informateur dit s’être bien adapté à Beyrouth où il y fréquente des employés de sa compagnie ainsi que des enseignants de l’université Saint-Joseph. Bien que ses amis soient français, il ne se sent pas membre d’une minorité française. Selon lui, l‘expatriation rend les expatriés plus critiques. A ce titre, il compare les systèmes politiques libanais et syriens mais il dit ne pas pouvoir imaginer ce que les populations locales pensent des expatriés. Il refuse toute affiliation à l’association française au Liban et il se méfie des autorités consulaires. Il estime que les loisirs proposés par l’Alliance française sont élitistes. Il insiste durant l’entretien sur sa capacité d’adaptation, ainsi que celle de sa famille, même si ses relations avec les Libanais demeurent professionnelles. Il reproche aux Libanais une “superficialité” et un “conformisme social” qui lui font envisager un départ du pays dès l’expiration de son contrat. Il explique ensuite le cloisonnement de la société libanaise par des arguments démographiques et religieux : les chrétiens auraient peur de la montée en nombre des musulmans. Il souligne aussi l’importance des différences de classes, recoupant les différences religieuses et il explique selon lui, l’imminence d’un conflit opposant les musulmans contre les chrétiens. Des bruits de fonds altèrent l’écoute de l’entretien.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
relation religieux-politique
expatriation
identité culturelle
ingénieur
relation homme-femme
rapport travailleur étranger et population locale
représentation de la France
mentalité
relation chrétien-musulman
communauté française
domination culturelle
bilinguisme

Date :
1975-01

Format :
1 bde
1h 08min

Langue :
français
fre

Couverture :
Beyrouth
N33°53'20''
E35°29'39''

Droits :
Contrat signé avec la déposante. Recherche des ayants droit en cours.
Consultable sur autorisation

Relation(s) :
Les français au Liban depuis 1945, une minorité allogène

Type :
archives sonores
Sound

Source :
4384

Citation

enquêteur : Battegay, Alain et informateur : Frizol (M.), “En 1975, un ingénieur français employé par la multinationale étasunienne Ortis à Beyrouth (Liban), parle de ses rapports avec la communauté libanaise, professionnels et personnels, au regard de son expérience d’expatrié,” Portail du patrimoine oral, consulté le 24 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/120173.