Evocation de la sculpture des coffres en bois du Queyras par un agriculteur au début des années 1970

Auteur(s) :
enquêteur : Gast, Marceau
informateur : Sibille (M.)

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9334
mmsh9334

Type :
archives sonores
sound

Description :
Dicton : « Entre avril et mai le meilleur labour se fait »
A propos de l’ancienne économie agraire, l’informateur évoque les cultures de seigle et d’orge et le problème des hivers longs (retard dans les semailles, famines). Il parle de l’élevage ovin et bovin à destination laitière et rappelle l’exode saisonnier des hommes qui s’employaient comme charpentiers ou instituteurs dans d’autres communes l’hiver. L’informateur donne ensuite quelques mots du quotidien traduits en occitan, évoque des variations locales, la question des accents et celle des surnoms couramment usités dans le Queyras. L’enquêteur en arrive par la suite à la question des coffres sculptés en bois. Il fait évoquer à l’informateur les différents motifs sans que celui-ci n'entre dans les détails. Le caractère pauvre ou au contraire chargé en motifs d’un coffre soulignait la catégorie sociale de son propriétaire. L’enquêteur évoque Roger Anthon, sculpteur sur bois, président du syndicat des artisans du Queyras qui s’est employé à protéger les modèles queyrassiens de motifs. Il s’étonne de la faible variété de motifs que l’on trouve au Queyras par rapport à la Kabylie. L’informateur souligne la diversification récente des activités hivernales (tourisme) qui ne contraint plus les hommes à travailler uniquement le bois. Il montre également comment le tourisme a participé au renouveau de la sculpture sur bois traditionnelle au Queyras. Divers mobiliers et leurs origines (italienne, sarrasine, alsacienne) sont ensuite évoqués. L’entretien se termine sur l’évocation du rôle de la SICA dans l’aménagement foncier et touristique en Queyras.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
forme brève
culture céréalière
orge
semailles
lait
charpentier
enseignant
pratique des surnoms
sculpture
sculpteur
artisanat du bois
coffre
décor
menuiserie
tourisme rural
maintien des traditions
impact de l'activité associative
Anthon, Roger
S.I.C.A.
Syndicat des artisans d'art en meubles et objets sculptés du Queyras
1900-1999

Date :
1971-09-26

Format :
1 cass.
28min

Langue :
français
piémontais
occitan
fre
pms

Couverture :
Queyras

Droits :
Contrat de dépôt et de diffusion signé avec Marceau Gast spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Enquêtes orales sur le Queyras

Type :
archives sonores
sound

Source :
3365

Citation

enquêteur : Gast, Marceau et informateur : Sibille (M.), “Evocation de la sculpture des coffres en bois du Queyras par un agriculteur au début des années 1970,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117084.