Un ancien charretier de Breil-sur-Roya décrit son métier

Auteur(s) :
commanditaire : MSH de Nice
informateur : Gastaud, Victor
auteur personne morale : AD06
auteur personne morale : LASMIC

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9208
mmsh9208

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informateur témoigne à propos de l'histoire des transports dans la vallée de la Roya (Breil-Nice-Antibes-Cannes) dans la première moitié du 20ème siècle. Initié au métier de transporteur par son père, qui était charretier, l'informateur travaille dès ses 16 ans en tant que déménageur et transporteur en charrette (marchandises, meubles). Il explique la difficulté du métier (déplacement à pied avec les charrettes chargées) et décrit les itinéraires qu'il empruntait à l'époque pour transporter les marchandises ainsi que les techniques utilisées et les étapes nécessaires au passage des frontières en charrette. Le charretier parcourait des kilomètres à pied à travers les cols pour livrer ses clients et le cantonnier s'occupait de maintenir le bon état des routes. Le maréchal-ferrant jouait un rôle très important dans le travail des charretiers car il s'occupait de soigner les mulets et les chevaux. L'informateur a également assisté à la construction des routes et des ponts détruits pendant la guerre de 1939-1945. Un deuxième informateur intervient pendant l'entretien et s'exprime à propos des routes et de leur trafic. Les marchandises couramment transportées étaient souvent de l'huile ou du sel. Les charretiers travaillaient directement avec les fabricants, les négociants et les vendeurs d'huile. Il y avait peu de sociétés de transports. Avec la modernisation de la société et l'avènement de l'automobile et des routes goudronnées, le métier a peu à peu disparu en même temps que les éleveurs se sont raréfiés. Les routes et voies de communication qui se sont développées ont encouragé l'utilisation d'engins à moteur et ont annoncé la fin du métier de transporteur et de charretier. L'informateur termine son entretien en évoquant le déroulement de la fête de la Saint-Eloi à Breil-sur-Roya (bénédiction des bêtes par les prieurs).

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
mode de transport
route
tracé de route
histoire locale
frontière
charretier
déplacement à pied
douane
âne
technique de transport
modernisation de la société
évolution des techniques
évolution du métier
cantonnier
métier ancien
vocabulaire technique
mutation du paysage
technique de construction
maréchal-ferrant
passéisme
charrette
déplacement
migration
attachement au travail
travail saisonnier
condition de travail
passion du métier
diligence
itinéraire
sentier muletier
Poste Télégraphe et Téléphone
première moitié du 20ème siècle
guerre de 1914-1918
1918-1939
guerre de 1939-1945
années 1920
années 1930
1937-1939
Armistice franco-allemande de 1940

Date :
2009

Format :
1 fichier num.
46min

Langue :
français
fre

Couverture :
Breil-sur-Roya

Droits :
Contrat signé entre l'enquêteur et l'informateur autorisant l'utilisation et la diffusion de l'entretien.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Enquêtes d'histoires orales dans les vallées de la Roya et de la Bevera

Type :
archives sonores
sound

Source :
3058

Citation

commanditaire : MSH de Nice et al., “Un ancien charretier de Breil-sur-Roya décrit son métier,” Portail du patrimoine oral, consulté le 4 décembre 2021, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115615.