Irini Kyriakidou, réfugiée de la deuxième génération, raconte l'histoire de son père Lefteris Kiriakidis qui a fui l'Asie-Mineure en 1922 à l’âge de 11 ans

Auteur(s) :
enquêteur : Stathatou, Katilena
informateur : Kyriakidou-Dalmira, Irini

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=10906
mmsh10906

Type :
archives sonores
sound

Description :
Les noms des lieux sont parfois donnés en langue turque.
Irini Kiriakidou-Dalmira a 62 ans au moment de l’entretien, elle est réfugiée de la deuxième génération et raconte l’histoire de son père Lefteris Kiriakidis qui est arrivé à Syros, en 1922, à l’âge de 11 ans. Lefteris est né en 1911 à Amasya en Asie Mineure. Ses parents ont été tués lors des évènements mais il a réussi à s’enfuir, avec son frère Giannis et ses deux sœurs, Athina et Eleni. Avant de partir pour la Grèce, les sœurs avaient revêtu des habits d’homme pour ne pas prendre le risque d’être maltraitées. Une fois en Grèce, le bateau a d’abord accosté sur l’île de Corfou. Ses filles se sont installées à Amyntaio à côté de Florina et les garçons ont été recueillis à l’orphelinat américain d’Ermoupoli. À Syros, Lefteris, a trouvé du travail dans une taverne. Les conditions de travail n’étaient pas très bonnes car il n’était pas rémunéré mais seulement nourri et logé. Le seul paiement qu’il recevait était le pourboire des clients. Malgré tout, avec ses économies il a acheté la taverne, qu’il a appelée “Restaurant des Cyclades de Syros Elefterios Kiriakidis”. Irini décrit son père comme un bon commerçant qui ne laissait jamais un malheureux avoir faim. En 1938, il s’est marié avec Anastasia Gianitsi, née en 1913 au sein d’une famille aisée de Syros, et meurt à l'âge de 40 ans d’une crise cardiaque. Sa mort brutale a affecté toute la famille, ses parents bien-sûr, car elle était fille unique mais aussi son époux qui n’a jamais voulu se remarier. Durant l’Occupation, Lefteris a été enrôlé dans l’armée et en ressort gravement blessé. D’après Irini, il portait 148 traces de balles sur son corps et avait perdu un bras. Lefteris est mort en 1992. Irini s’est mariée, elle a une fille et un petit-fils. Elle se souvient avec tendresse de son père qui s’est battu pour lui offrir une vie confortable.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
transmission familiale
abandon de terre
communauté grecque
réfugié
expatriation
café (établissement)
histoire de l'entreprise
travail des enfants
pauvreté
condition de travail
relation père-enfant
Incendie de Smyrne
1922
Occupation allemande de la Grèce

Date :
2001-08-03

Format :
1 cass.
17min

Langue :
grec
gre

Couverture :
Ermoúpoli
37.44227
24.94248

Droits :
Contrat d'autorisation d'utilisation et de diffusion signé entre l'informateur et les archives historiques des Cyclades en juillet 2013.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée

Relation(s) :
Réfugiés d'Asie-Mineure sur l'île de Syros en 1922

Type :
archives sonores
sound

Source :
4451

Citation

enquêteur : Stathatou, Katilena et informateur : Kyriakidou-Dalmira, Irini, “Irini Kyriakidou, réfugiée de la deuxième génération, raconte l'histoire de son père Lefteris Kiriakidis qui a fui l'Asie-Mineure en 1922 à l’âge de 11 ans,” Portail du patrimoine oral, consulté le 18 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/118070.