Quatre femmes de Mouriès parlent de la Fête de la Reine du Ruban et de leur implication dans les traditions

Auteur(s) :
enquêteur : Martel, Florie
informateur : Roux, Nicole
informateur : Ricaud, Amandine
informateur : Berizzi, Mireille
informateur : Berizzi, Julia
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9232
mmsh9232

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'enquêtrice a interrogé quatre femmes de Mouriès : deux mères et leurs filles respectives. La première informatrice, née à Salon-de-Provence en 1952, est issue d'une famille de Mouriès depuis des générations. Par goût et par tradition familiale, elle porte le costume d'arlésienne et parle la langue provençale. La deuxième informatrice, née en 1984 à Arles, est la fille de la première. Elle a été Reine du Ruban de Mouriès en 2000 et elle parle couramment le provençal. La troisième informatrice, née à Trinquetaille en 1961, est issue d'une famille de Mouriès du côté maternel (6 générations) et espagnole du côté paternel. Elle parle le provençal, appris aux côtés de ses grands-parents maternels, et à 20 ans, elle a été élue Demoiselle d'Honneur de la Reine d'Arles Catherine Bon (1981-1984). Dans les années 1994-1995, elle participe à la création de la Fête du Ruban (1e édition en 1996) avec le Club Taurin de Mouriès. La quatrième informatrice, née en 1991 à Arles, est la fille de la troisième. Désormais étudiante à Avignon, elle se coiffe en arlésienne, parle la langue provençale et a été Reine du Ruban en 2007. L'objectif de la Fête du Ruban a été de donner un nouvel essor aux traditions de Mouriès. A l'occasion de cette manifestation, une jeune fille est élue pour un an par le Club Taurin pour devenir la Reine du Ruban. Les informatrices détaillent le déroulement de la fête (cour d'amour, présentation de la Reine du Ruban, journée des taureaux, journée de la Reine sur l'attelage avec le défilé traditionnel et course du Club Taurin). La préparation de la fête (fabrication des décorations, organisation, définition des critères d'élection de la Reine) s'effectue par des bénévoles chapeautés par le Comité Animation Tradition du Club Taurin dont font partie les informatrices. Les informatrices insistent sur l'esprit de fête que doit revêtir l'élection de la Reine du Ruban et non un esprit de compétition. Pour les deux informatrices Reines du Ruban, cette tradition est un héritage familial. Elles parlent de leur expérience en tant que Reine de Ruban, des rivalités et des amitiés qui ont eu lieu, notamment avec les autres règnes. La quatrième informatrice est passionnée par la couture et le costume. Toutes remarquent une évolution dans l'esthétique du costume d'arlésienne (couleurs, motifs, textiles) qui tend parfois vers l'apparat et une standardisation de la coiffure qui dénote un manque d'implication (perte des particularités). Dans la seconde partie de l'entretien, seules la troisième et la quatrième informatrice sont présentes. Elles différencient le terme tradition (racines, vécu, héritage familial) de celui de folklore (superficialité). Elles donnent leur vision de ce qu'est géographiquement la Provence (Provence mistralienne délimitée par le Rhône). La quatrième informatrice ne pense pas se présenter à l'élection de la Reine d'Arles et sa mère raconte son expérience de Demoiselle d'Honneur faite de bons et de mauvais souvenirs. Elles notent une évolution dans l'élection de la Reine d'Arles qui est plus exigeante. Pour la fête du Ruban, le règne d'Arles a une place importante et sont invitées également la Dame de Saint-Rémy-de-Provence et la Demoiselle des Moulins de Fontvieille. L'entretien se termine par un échange de point-de-vue entre l'enquêtrice et les informatrices sur la tradition provençale. Elles sont d'accord sur le fait que les traditions en Provence sont assez fermées, qu'il y a peu d'échange et beaucoup de représentation.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
costume d'Arlésienne
transmission familiale
maintien des traditions
attachement à la langue
passion
tauromachie
course libre
provençal
déroulement de la fête
histoire locale
ruban
ganse
couture
coiffure
évolution des pratiques culturelles
textile
mode vestimentaire
conflit
jupe
eso
délimitation du territoire
folklorisation de la tradition
élection de la Reine d'Arles
Bon, Catherine
Mailhan, Marcel
Club Taurin Mouriésen
Baroncelli, Folco de (Marquis)
Blanc, Patrice
Roggiero, Christelle
Favier, Sandrine
Martin, Claire
Guibaud, Aurore
Chay, Nathalie
Serre, Caroline
Nouveau, Magali
Pascal, Odile
Pascal, Magali
Mauron, Marie
Rainaud, Michelle
Gilles, Françoise
Vigliani, Edith
Espigol, Valène
1680
1952
1984
1961
années 1980
années 1990
2000
1912
2009
2010
Mistral, Frédéric - Mirèio

Date :
2009-09-23

Format :
2 fichiers num. (WAVE)
Wave
2h 51min

Langue :
français
fre

Couverture :
Mouriès
43°41'20.59''N
4°52'16.26''E

Droits :
Contrat de dépot et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et les informatrices spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Collection de témoignages autour de la tradition de la Reine d'Arles

Type :
archives sonores
sound

Source :
2185

Citation

enquêteur : Martel, Florie et al., “Quatre femmes de Mouriès parlent de la Fête de la Reine du Ruban et de leur implication dans les traditions,” Portail du patrimoine oral, consulté le 16 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117178.