Souvenirs des cours d'arts ménagers pour jeunes filles dans les années 30-40 et de l'économie familiale par une femme de minotier à la Mure-Argens (04)

Auteur(s) :
enquêteur : Cassé, Corinne
informateur : Dol, Madeleine (née Viglino)
informateur : Ebbo, Marie-France (née Dol)
commanditaire : Comité de Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=10312
mmsh10312

Type :
archives sonores
sound

Description :
L’informatrice, née en 1920, est fille de plombiers de Saint-André-les-Alpes. Elle témoigne de son apprentissage au cours des arts ménagers dans les années 40 (utilisation de détergents naturels et apprentissage des arts culinaires). Elle évoque la qualité de vie autrefois du temps de sa jeunesse, le relationnel communautaire plus riche, le souvenir du « secours mutuel ». Elle décrit la profession de ses grands-parents et parents (quincailliers, ferblantiers et plombiers), puis donne quelques explications sur sa vie quotidienne dans la minoterie une fois mariée (économie ménagère, élevage de cochons, aménagement des logements). Elle se souvient des détails sur l'abattage du cochon, la préparation et la consommation de ses viandes (conserves, caillettes, jambons, recettes), et sur les terrains cultivés autour de la maison (haricots, lentilles). - 16:52 La discussion se poursuit sur les draperies et les marchandes de vêtements, les couturières de Saint-André autrefois. L'informatrice décrit la découpe des draps de lit pour leur remise à neuf et se souvient des grandes lessives en plein air. L'informatrice donne rapidement des explications sur l'activité de la minoterie pendant la guerre (les « acquis », la fabrication du pain pour le maquis). Elle évoque avec déplaisir sa surveillance du moulin pendant l’absence des meuniers. - 29:31 La discussion revient sur ses préparations culinaires et l'utilisation des rôtis de porc salés. Quelques détails des saisons du moulin sont donnés, puis certains aspects de sa vie de femme et de mère, ou de ses relations avec ses parents. L'informatrice explique que la vente au détail à la minoterie était interdite (pas d’acquis), mais que l'échange de farine avec d’autres produits s'est fait pendant la guerre. En fin d'entretien, l'informatrice évoque l’ambiance familiale et la cohabitation avec ses beaux-parents dans la minoterie.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
témoignage thématique
cours d'arts ménagers
conserve
relation intracommunautaire
commerçant
cochon
abattage des bêtes
préparation des aliments
chair de porc
lessive
drap
minotier
maquis
relation intercommunautaire
relation jeunesse-vieillesse
1930
1940
guerre de 1939-1945
Caillette

Date :
2012-05-29

Format :
1 fichier numérique
Carte SD
42min

Langue :
français
fre

Couverture :
La-Mure-Argens
43°58'54.15''N
6°31'23.30''E

Droits :
Association Pays A3V, Phonothèque MMSH, AD05 (par contrat avec les informateurs)
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Mémoires orales des industries du bord de l'eau des pays Asses, Verdon, Vaïre et Var (04)

Type :
archives sonores
sound

Source :
4162

Citation

enquêteur : Cassé, Corinne et al., “Souvenirs des cours d'arts ménagers pour jeunes filles dans les années 30-40 et de l'économie familiale par une femme de minotier à la Mure-Argens (04),” Portail du patrimoine oral, consulté le 18 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/116419.