Une breilloise témoigne à propos des événements survenus à Breil pendant la guerre de 1939-1945

Auteur(s) :
commanditaire : MSH de Nice
enquêteur : Vervoort, Morgan
informateur : Minotto, Marguerite
auteur personne morale : LASMIC
auteur personne morale : AD06

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9195
mmsh9195

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice est née à Breil-sur-Roya en 1932. Interrogée à propos des évènements survenus à Breil en 1940, pendant la drôle de guerre, l'informatrice se souvient d'avoir été évacuée à pied avec ses parents par le col de Brouis en direction de Cannes. Traumatisée par les bombardements, l'informatrice étant petite pendant les événements, souffre aujourd'hui de claustrophobie. Elle évoque également les souffrances vécues par son père lors des réquisitions (travail sur les chemins de fer pour le compte des maquisards). Après le départ des militaires italiens, des denrées alimentaires sont abandonnées par les soldats après la débandade (les breillois appelaient alors les macaronis trouvés, les macaronis de Badoglio car ils étaient noirs et immangeables mais les populations mourant de faim, ont dû s'en contenter). En octobre 1944, les allemands demandent aux breillois de quitter le village. Les oncles de l'informatrice étant membres du maquis, ils sont emprisonnés pour espionnage avant d'être relâchés et de rejoindre la zone libre. L'informatrice et sa famille partent donc pour Tende où elle rencontre un garçon avec qui elle échange des cours de français contre des cours d'italien. Pour gagner un peu d'argent, le père de l'informatrice travaille au service des allemands et sa mère fait le ménage à la Kommandantur. L'informatrice ne va pas à l'école et pendant la journée elle se cache dans une grotte pour fuir la guerre. En mai 1945, alors que l'informatrice et sa famille retournent dans leur campagne à Tende, des soldats noirs américains arrivent pour les libérer. Emmenés en jeep vers Breil-sur-Roya, la famille de l'informatrice doit faire attention à marcher sur les traverses des chemins de fer pour éviter les mines. A leur retour, la récolte d'olives est excellente et la vie reprend son cours petit à petit. L'informatrice obtient sa carte de déportée. Puis la reconstruction du village commence et les enfants sont de nouveau envoyés à l'école. Lors du déminage effectué par les soldats prisonniers allemands, les enfants assistent curieux aux manipulations. Les allemands étaient détestés par les habitants et les enfants se moquaient d'eux à leur passage. Avec le recul, l'informatrice réalise que la haine envers les soldats allemands était un sentiment mauvais même cela était légitime. A la fin de l'entretien, l'informatrice raconte avec émotion, le parcours d'un chef de réseau de maquis qui a été assassiné par les allemands suite à la dénonciation d'un breillois qui collaborait avec les allemands et qui était membre du maquis.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
amitié
souvenir d'enfance
déportation
déplacement à pied
transport ferroviaire
chemin de fer
rationnement
bombardement
cheminot
maquis
représentation de l'histoire
histoire locale
opération militaire
ravitaillement
relation père-enfant
espionnage
réfugié
moyen de subsistance
apprentissage de la langue
langue régionale
emploi de la langue régionale
relation intercommunautaire
solidarité
entraide
mine terrestre
communication
école communale
prisonnier de guerre
sentiment d'appartenance
identité culturelle
maquisard
dénonciation
organisation de la résistance
Pétain, Philippe
saint Roch
Badoglio, Pietro
Kommandantur
années 1930
guerre de 1939-1945
1940
Déclaration de guerre italienne
années 1940
Occupation italienne
Occupation allemande
Résistance
Collaboration
Réquisition
Débâcle
années 1920
Débarquement de Provence
Armée alliée

Date :
2007-08-17

Format :
1 fichier num.
51min

Langue :
français
fre

Couverture :
Breil-sur-Roya
43°56'16.86''N
7°30'49.46''E

Droits :
Contrat signé entre les enquêteurs et l'informateur autorisant l'utilisation et la diffusion de l'entretien.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Enquêtes d'histoires orales dans les vallées de la Roya et de la Bevera

Type :
archives sonores
sound

Source :
3037

Citation

commanditaire : MSH de Nice et al., “Une breilloise témoigne à propos des événements survenus à Breil pendant la guerre de 1939-1945,” Portail du patrimoine oral, consulté le 4 décembre 2021, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115630.