Commentaires de Michèle Gil sur les évolutions du costume d'arlésienne et de l'élection de la Reine d'Arles

Auteur(s) :
enquêteur : Cassé, Corinne
informateur : Gil, Michèle
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9314
mmsh9314

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice a participé au cours de sa vie à plusieurs associations. Elle a notamment aidé à la reconnaissance des années de travail des femmes d'artisans et à la valorisation de leur retraite. L'enquêtrice l'interroge sur sa perception du monde traditionnel du costume arlésien principalement fondé sur un mode d'échanges entre femmes de différentes générations. Il est également question de la place des hommes dans ce réseau féminin et de la place des personnes extérieures à la Provence qui adhèrent à cet univers traditionnel. L'informatrice expose la passion du costume qui lie la communauté des participants aux défilés et le sentiment "d'appartenir au même monde". La pratique et la fonction du costume sont resituées dans leur historique local et dans le contexte de la mode féminine et masculine en général, notamment dans les changements de toilettes aux différentes saisons ou pour des événements particuliers. Suivent des explications sur les évolutions du costume et de la coiffe, les apports et l'intégration de matières et pratiques modernes y compris du temps de la jeunesse de l'informatrice (pratique du crêpage de cheveux, utilisation de la laque, de postiches, pose des rubans et des gansés). Elle situe le regain du port du costume à notre époque en comparaison aux années soixante et l'explique notamment par l'intérêt des personnes venues de l'extérieur. Dans ce contexte elle commente l'apparition dans l'histoire des candidates à l'élection, l'apparition de noms à consonance italienne. (12.32) Il est alors question des candidatures de jeunes filles issues de l'immigration et de leur légitimité. La conversation revient sur l'histoire du costume et les usages des femmes dans ce domaine (achat de tissus, fabrication). L'informatrice met en opposition la multiplication actuelle des costumes et le désir de rigidifier les codifications de leur fabrication. Elle expose les caractéristiques fondamentales du costume qui, de son avis, ne devrait pas changer et explique les possibilités de moduler son aspect, notamment par l'adaptation de la coiffure aux traits du visage et à la texture des cheveux. La discussion se poursuit sur l'avenir du costume en fonction des matériaux à disposition, sur ce qui peut être "mal fait" ou qui peut "dénoter". L'informatrice relève l'importance du travail pédagogique des groupes dans ce domaine pour limiter les travers et développe les variations de pratiques du costume en fonction de leur usage en mettant en opposition le costume "de tous les jours" et le "costume de parade". Il est question ici de l'impact d'Angèle Vernet (1ère Reine) qui a lancé des modes et des différentes perceptions de ce qui est "véridique" dans le costume et "ce qui est une faute", "un anachronisme" (port du ruban Louis Philippe ou Napoléon III avec un costume contemporain ou encore le port de certains bijoux comme le coulas). L'enquêtrice l'interroge sur la place du comité des fêtes dans cette évolution, notamment par la sélection des candidates, futures élues représentantes du costume. La discussion revient alors sur les modalités de sélection et d'élection et sur la répartition des responsabilités entre le comité des fêtes et le jury. L'informatrice commente les candidatures et leur évolution, énumère les avantages et les inconvénients de cette répartition de responsabilités en s'appuyant sur sa propre connaissance de l'historique du comité des fêtes. (44.53) La discussion traite ici de la place de la Reine dans les évolutions du costume et des traditions et l'informatrice donne son avis sur les missions de la Reine, sur l'évolution de son image, ses multiples apparitions et sur l'impact des changements de bureau du comité des fêtes en cours de règne. (01.07.00) L'entretien se poursuit sur les évolutions possibles et souhaitables du point de vue de l'informatrice dans les modalités de candidature, comme la possibilité de demander l'écriture d'un projet de règne aux candidates, ce qui pourrait aider à départager deux finalistes. Elle explique également le choix de la série des rencontres officielles dans la préparation des jeunes filles qu'elle considère comme plus utile que la connaissance des fers de manade par exemple, et expose ses attentes en matière de préparation plus orientée vers une culture générale. (01.18.00) La discussion traite ici des points de mésentente entre le comité des fêtes et certains choix vestimentaires de la Reine actuelle, de l'impact de son apparence sur le public féminin. De là sont traités les exemples de cohérence et d'incohérence dans les façons de porter le costume (accessoires et bijoux). L'informatrice effectue un parallèle entre le fait de porter un costume ancien (époque Louis Philippe) et le costume d'Andalouse, plus proche, de son point de vue, de l'acte de déguisement. Elle livre à cette occasion ses notions du costume traditionnel. (01.32.00) L'entretien aborde la question de l'avenir de l'élection de la Reine d'Arles en revenant à sa source : l'élection d'Angèle Vernet. (01.44.00) L'informatrice explique ensuite l'organisation d'un nouvel événement par le comité des fêtes, la prise de la coiffe par les petites filles, ses objectifs pédagogiques et festifs, les liens entre cet événement et le cercle familial et le choix de son organisation dans le cycle hivernal. (01.53.00) Enfin, l'informatrice commente les travaux menés par l'association des anciennes Reines lancée par Maryse Orgeas (2ème Reine) et la place de ces élues dans l'actualité des Reines.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
relation intracommunautaire
relation familiale
modernisation de la société
couture
mode vestimentaire
élection de la Reine d'Arles
transmission d'un savoir
ruban
manade
costume d'Arlésienne
coiffure
Comité des fêtes d'Arles
Serre, Caroline
Orgeas, Maryse
Vernet, Angèle
Les rameaux

Date :
2010-02-10

Format :
3 fichiers num. (WAVE)
Wave (enregistré avec Zoom H4)
2h 10min

Langue :
français
fre

Couverture :
Arles
43°40'35.94''N
4°37'40.09''E

Droits :
Contrat de dépôt et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Collection de témoignages autour de la tradition de la Reine d'Arles

Type :
archives sonores
sound

Source :
2223

Citation

enquêteur : Cassé, Corinne, informateur : Gil, Michèle, et commanditaire : Museon Arlaten, “Commentaires de Michèle Gil sur les évolutions du costume d'arlésienne et de l'élection de la Reine d'Arles,” Portail du patrimoine oral, consulté le 18 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117131.