Témoignage d'une jeune fille sur le costume d'Arlésienne quelques jours après sa prise de ruban lors de la Fèsto Vierginenco aux Saintes-Maries-de-la-Mer

Auteur(s) :
enquêteur : Cassé, Corinne
informateur : Mariotte, Anaïs
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9020
mmsh9020

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice, âgée de 16 ans, a pris son ruban peu avant l'entretien, en juillet 2009, lors de la Fèsto Vierginenco des Saintes-Maries-de-la-Mer. Elle a préparé cette journée avec sa marraine de ruban (choix du costume, sa confection, ou encore choix des bijoux). Cette préparation a commencé 3 ou 4 mois plus tôt. C'est l'informatrice et sa marraine qui ont confectionné le costume, dès qu'elles avaient un moment de libre. L'informatrice, passionnée par la broderie, a appris la couture très jeune, d'après l'enseignement de sa grand-mère. Sa mère s'habillait en arlésienne quand elle était jeune et l'informatrice s'habille en Mireille depuis qu'elle est enfant. Elle a décidé de faire partie d'un groupe folklorique, l'Escolo Mistralenco après avoir suivi l'élection de la XXème Reine d'Arles, Caroline Serre, en 2008. Par la suite, elle a voulu danser et s'habiller en Arlésienne. Elle a donc décidé de le faire selon les traditions, en prenant le ruban. Elle danse depuis un an pour diverses occasions (Pegoulado, feu de la Saint-Jean à Arles, cadres plus touristiques). L'informatrice explique comment elle a annoncé à sa famille son choix de prendre le ruban. Ils l'ont ensuite aidée à préparer la journée et y ont assisté. Selon la volonté de l'informatrice, sa mère lui a donné son ruban. Elle en détaille les motifs. Elle énumère et décrit ensuite chaque pièce de son costume d'Arlésienne. Son fichu, qui date de 1930, est à sa marraine. C'est un honneur pour elle de porter cette pièce. Ayant confectionné son eso et sa jupe, qui a été plus difficile à réaliser, l'informatrice explique comment elle a cousu ces pièces. Très attachée aux détails des costumes, elle en a une dizaine chez elle. Elle a deux amis passionnés par le costume et la coiffure d'Arlésienne qui lui ont appris de nombreux aspects de cette tradition, notamment la coiffure. Elle explique alors quelques différences entre la coiffure de Mireille et la coiffure en ruban.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
élection de la Reine d'Arles
ruban
costume d'Arlésienne
marraine
couture
broderie
passion
jupe
eso
plastron
guimpe
fichu de gaze
fichu
épingle d'habillage
chapelle du costume
jupon
vêtement traditionnel
doubles bandeaux
bandeau
cornette
évolution des pratiques culturelles
coiffure
Jarreault, Sophie
Serre, Caroline
Trouche, Clément
1930
groupe folklorique
danse folklorique

Date :
2009-07-31

Format :
2 fichiers num. (WAVE)
Wave
59min

Langue :
français
fre

Couverture :
Arles
43°40'35.94''N
4°37'40.09''E

Droits :
Contrat de dépot et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et l'informatrice spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion. L'informatrice autorise la diffusion en ligne de l'entretien.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Collection de témoignages autour de la tradition de la Reine d'Arles
Témoignage d'une jeune fille qui a pris son ruban lors de la Fèsto Vierginenco des Saintes-Maries-de-la-Mer, et de sa marraine de ruban, couturière et passionnée par le costume d'Arlésienne

Type :
archives sonores
sound

Source :
2172

Citation

enquêteur : Cassé, Corinne, informateur : Mariotte, Anaïs, et commanditaire : Museon Arlaten, “Témoignage d'une jeune fille sur le costume d'Arlésienne quelques jours après sa prise de ruban lors de la Fèsto Vierginenco aux Saintes-Maries-de-la-Mer,” Portail du patrimoine oral, consulté le 22 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115811.