Une villageoise de Tende témoigne à propos du rattachement de Tende à la France en 1947

Auteur(s) :
commanditaire : MSH de Nice
enquêteur : Foucou, Julien
informateur : Inconnu
auteur personne morale : AD06
auteur personne morale : LASMIC

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9185
mmsh9185

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice, d'origine tendasque, témoigne à propos du rattachement de Tende à la France de 1947. Lorsqu'elle était petite, le passage des frontières franco-italiennes était facile. Il suffisait de demander un certificat à la mairie pour circuler ou transporter des marchandises librement. Avec l'arrivée de Mussolini en 1925, le passage des frontières est devenu difficile. Mussolini veut à ce moment-là que Tende reste italien. Furieux de cette décision, les anciens pro-français s'adressent à De Gaulle pour défendre leur cause. De Gaulle, leur propose alors de s'engager comme partisans jusqu'à la fin de la guerre. A la fin de celle-ci, les pro-français revenant à la charge, un référendum pour le rattachement à la France est organisé en 1947 et les villages deviennent français à l'unanimité (à 96%). Les italiens, contestant le résultat de ce scrutin, une délégation internationale est envoyée pour contrôler le bon déroulement du référendum. Si les gens étaient attachés à la France, c'est parce qu'on y trouvait du travail contrairement en Italie. Même si certains italiens ont considéré le rattachement à la France comme une trahison, cela n'a pas provoqué de conflits. Seule, l'inauguration du monument aux morts pour la patrie a ravivé des animosités mais en général, les tendasques qui voulaient rester italiens sont partis. Bien que l'informatrice soit très attachée à sa patrie d'origine, elle est très fière d'avoir été nationalisée. D'après elle, les véritables tendasques n'ont pas quitté le village. Pour ceux qui n'ont pas voulu devenir français, l'Italie les a accueilli et leur a donné du travail. De nos jours, les relations frontalières entre la France et l'Italie sont excellentes et les relations intercommunautaires entre tendasques et brigasques sont également très bonnes.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
témoignage thématique
frontière
idéologie politique
histoire locale
représentation de l'histoire
identité nationale
service militaire
maquis
vie militaire
patriotisme
monument aux morts
école communale
relation intercommunautaire
emploi de la langue régionale
attachement à la langue
droit civil
contrebande
Victor Emmanuel II
Mussolini, Benito
De Gaulle, Charles
Comité de rattachement des communes de Tende et La Brigue
EDF
armée française
Rattachement des communes de Tende et de la Brigue à la France (1947)
guerre de 1939-1945
guerre de 1914-1918
années 1930
années 1940
Réquisition
années 1860
Déclaration de guerre italienne
Occupation allemande
Résistance
Occupation italienne
Collaboration
La Marseillaise

Date :
2007

Format :
1 fichier num.
36min

Langue :
français
fre

Couverture :
Tende
44° 5'16.18''N
7°35'35.91''E

Droits :
Droits en cours de recherche
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Enquêtes d'histoires orales dans les vallées de la Roya et de la Bevera

Type :
archives sonores
sound

Source :
3016

Citation

commanditaire : MSH de Nice et al., “Une villageoise de Tende témoigne à propos du rattachement de Tende à la France en 1947,” Portail du patrimoine oral, consulté le 5 décembre 2021, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115651.