Un ancien berger de Tende s'entretient à propos du rattachement de Tende à la France en 1947 et de ses conséquences sur la vie des tendasques

Auteur(s) :
commanditaire : MSH de Nice
enquêteur : Vervoort, Morgan
informateur : Minotto, Germain
auteur personne morale : LASMIC
auteur personne morale : AD06

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9198
mmsh9198

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informateur est né en 1929 en Italie. Son père trouve un travail à Tende en 1930 et s'y installe avec sa famille. Pendant la guerre, l'informateur assiste à l'installation de tout le matériel militaire dans la région. Il devient berger et s'improvise porte-parole des maquisards en transférant des renseignements. En 1943, il va à La Brigue et en 1944, il est déporté vers Turin dans des camps. En 1945, tout les villageois sont convoqués par les militaires à l'église : craignant d'être brûlés comme ils l'ont l'ont entendu dire, ils sont finalement épargnés pour des raisons que l'informateur ne connait pas. L'informateur se souvient notamment de deux soeurs collaboratrices qui ont eu leurs cheveux coupés par les maquisards. D'après lui, les raisons qui ont motivé les gens à prendre le maquis sont de plusieurs ordres. Premièrement, il y avait ceux qui voulaient éviter d'être envoyés en Allemagne ou au Service du Travail Obligatoire. Ensuite, il y avait ceux qui se sont engagés au nom de la patrie. En 1945, le village est libéré par les tirailleurs marocains. Les relations entre la communauté italienne et communauté française sont alors très tendues. Suite au rattachement à la France en 1947, l'informateur obtient la nationalité française difficilement car il n'est pas enregistré auprès de l'administration française. Il subit quelques remarques par rapport à son engagement pour la France mais il se considère moitié français, moitié italien. Puis il part à Montpellier au service de l'armée française où il rencontre deux compagnons originaires de Nice, qui lui apprennent le français. Obligé de quitter l'armée pour s'occuper de ses bêtes pendant deux ans, l'informateur repart à Villefranche pendant 12 mois pour l'armée française. Il se marie en 1958 après avoir exercé de nombreux métiers (berger, chemin de fer, électricien). Au niveau de la communication, l'informateur a rencontré beaucoup de problèmes pour s'adapter car il ne parlait pas le français. C'est grâce à sa femme d'origine française qui lui enseigne le français qu'il parvient à obtenir un poste aux chemins de fer en 1960.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
histoire locale
représentation de l'histoire
déplacement à pied
migration
douane
école communale
idéologie politique
maquisard
maquis
organisation de la résistance
prisonnier de guerre
zone rurale à économie montagnarde
déportation
moyen de subsistance
bombardement
frontière
apprentissage de la langue
interférence des langues
conduite du troupeau
service militaire
chemin de fer
prise d'otage
dénonciation
rivalité villageoise
rivalité politique
relation intercommunautaire
nationalisation
administration
prison
racisme
Mussolini, Benito
Bérets rouges
EDF
Régiment de Tirailleurs Marocains
armée française
années 1930
années 1940
guerre de 1939-1945
Collaboration
Occupation italienne
Occupation allemande
fascisme italien
guerre de 1914-1918
Résistance
1945-1950
années 1960

Date :
2007-08-17

Format :
1 fichier num.
45min

Langue :
français
fre

Couverture :
Tende
44° 5'16.18''N
7°35'35.91''E

Droits :
Contrat signé entre les enquêteurs et l'informateur autorisant l'utilisation et la diffusion de l'entretien.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Enquêtes d'histoires orales dans les vallées de la Roya et de la Bevera

Type :
archives sonores
sound

Source :
3034

Citation

commanditaire : MSH de Nice et al., “Un ancien berger de Tende s'entretient à propos du rattachement de Tende à la France en 1947 et de ses conséquences sur la vie des tendasques,” Portail du patrimoine oral, consulté le 4 décembre 2021, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115633.