Pierre Judet, professeur en Histoire contemporaine à l’Université Grenoble Alpes revient sur son parcours et ses axes de recherches

Auteur(s) :
interv. : Judet, Pierre
interv. : Granet-Abisset, Anne-Marie
interv. : Garcia, Patrick

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=12479
mmsh12479

Type :
archives sonores
Sound

Description :
Tout d’abord, Anne-Marie Granet et Patrick Garcia présentent les principaux axes du programme « La fabrique telle qu’elle se raconte » de l’ANR Histinéraires, et le séminaire « L’écriture de soi des historiens » et expliquent sa genèse liée à l’ouvrage de Pierre Nora sur les récits de vie de chercheurs. Anne-Marie Granet souligne que l’ego-histoire implique une démarche assez inhabituelle pour les historiens, à savoir une réflexion sur soi et sur son parcours de chercheur. Elle présente ensuite la séance du jour intitulée “ De l’histoire économique à l’histoire environnementale.” Pierre Judet professeur en Histoire contemporaine à l’Université Grenoble Alpes, membre du Larhra depuis son origine, se livre à un questionnement sur son parcours, qu’il appuie avec un diaporama. Son intervention débute par une double référence à l’actualité qui illustre une nécessité de retour au local dans l’appréhension de l’histoire. Pierre Judet cite tout d’abord un ouvrage de Myriam Benraad qui a étudié les tribus sunnites du nord de l’Irak et montré la puissance du fait local dans la lutte contre Daesh. Ensuite il mentionne un article de Pierre Vermeren du Figaro intitulé “Comment Molenbeek est devenue un sanctuaire du désastre” et fait finalement référence à l’ouvrage de Camille Lefebvre intitulé Frontières de sable, frontières de papier. Histoire de territoires et de frontières, du Jihad de Sokoto à la colonisation française du Niger, XIXe – XXe siècles. Ces références vont servir à ancrer son propos dans sa quête d’une histoire économique et sociale territorialisée qui a guidé ses recherches. En effet, Pierre Judet explique que les notions de territoire et de mobilités sont au coeur de son parcours car il considère que le territoire est un processus, un outil pour l’histoire des sociétés et permet de passer du local au général ; Son HDR “Faire de l’histoire économique et sociale territorialisée. Apogée et éclatement de la nébuleuse métallurgique alpine (Savoie-Dauphiné, XIXe siècle), est ainsi le fruit d’une maturation née de recherches sur le terrain et de questionnements constants au contact de l’étude des différentes théories historico- économiques. Pierre Judet donne alors le titre de son intervention : “du constat à l’objet et de l’objet à la méthode.” Au cours de sa présentation, il va illustrer son propos sous un angle chronologique personnel et sous l’angle des objets d’études qui ont jalonné ses recherches. Il évoque son début de carrière comme enseignant du secondaire et son travail pour sa thèse sous la direction de l’historien Yves Lequin spécialiste des mondes ouvriers. Le sujet de cette thèse soutenue le 1er décembre 2000 à l’Université Lumière Lyon II était Horlogeries et horlogers du Faucigny (1849-1934). Les métamorphoses d’une identité sociale et politique. Il s’y est consacré à la genèse d’un district industriel : la vallée de l’Arve en Haute-Savoie, au XIXe-XXe siècle et a élargi son travail à la question du territoire en histoire économique et sociale. Il remarque que s’il n’a “pas trouvé de classe ouvrière” dans la vallée de l’Arve, il a pu aborder le rôle du patronat grâce notamment aux travaux de Cornelius Castoriadis qui a analysé précisément les différentes formes du capitalisme moderne. Il cite aussi la proto-industrialisation, terme économique conçu par Franklin Mendels et qui selon lui peut déclencher des dynamiques pluriséculaires qui remettent en cause les modèles de la révolution industrielle. Le concept de district industriel développé par Alfred Marshall et repris par des économistes (tels que Giacomo Becattini) est également au coeur de ses préoccupations. Fort de ces travaux qui l’ont guidé, il va se concentrer sur la notion de territoire qui remet en cause finalement les notions de classe ouvrière et de révolution industrielle. En 2001, Pierre Judet intègre l’UPMF où il dit avoir bénéficié de l’approche pluridisciplinaire du département d’histoire, du travail pédagogique entrepris en TD avec les étudiants et de la collaboration avec les institutions patrimoniales locales. A la fois et son parcours intellectuel et son expérience professionnelle vont structurer sa démarche qui vise à pointer la cohérence du territoire jusque vers 1850 et à évaluer les capacités de reconversion de ses sous-ensembles par une démarche à plusieurs échelles du local, au global.

Sujet(s) :
congrès
parole publique
témoignage thématique
parcours d'historien
parcours intellectuel
parcours scientifique
Habilitation à Diriger des Recherches (HDR)
écriture de soi
histoire
historiographie
mémoire de synthèse des travaux scientifiques
relation entre classes sociales
conflit social
communauté ouvrière
relation intercommunautaire
milieu rural
territoire
capitalisme
entreprise régionale
stratégie d'entreprise
politique salariale
coopération professionnelle
grève
histoire économique
sociétés de montagne
identité historique
socialisme
marxisme
Benraad, Myriam
Vermeren, Pierre
Lefebvre, Camille (1980-....)
Aragon, Louis (1897-1982)
Lequin, Yves (1935-....)
Marshall, Alfred (1842-1924)
Castoriadis, Cornelius (1922-1997)
Becattini, Giacomo (1927-2017)
Nora, Pierre
Mendels, Franklin
Université Grenoble-Alpes
LARHRA
1800-1899
période contemporaine

Date :
2016-03-25

Format :
44.1kHz, 16 bits
1h 33min

Langue :
fre

Couverture :
Grenoble

Droits :
en cours

Relation(s) :
Séances enregistrées du séminaire «L’écriture de soi des historiens».
Entretiens enregistrés dans le cadre de l'ANR Histinéraires

Type :
archives sonores
Sound

Source :
5281

Citation

interv. : Judet, Pierre, interv. : Granet-Abisset, Anne-Marie, et interv. : Garcia, Patrick, “Pierre Judet, professeur en Histoire contemporaine à l’Université Grenoble Alpes revient sur son parcours et ses axes de recherches,” Portail du patrimoine oral, consulté le 29 mars 2020, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/121428.