Une employée de la mission culturelle à Beyrouth mariée à un Libanais parle de sa vie professionnelle et privée et donne sa vision de la culture et langue française au Liban en 1975

Auteur(s) :
enquêteur : Métral, Françoise
informateur : Nasr (Mme)

Editeur :
Phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=12128
mmsh12128

Type :
archives sonores
Sound

Description :
L’informatrice est mariée, a deux enfants. C’est dans la région parisienne qu’elle a fait ses études primaires et secondaires puis elle a suivi des études de psychologie à Mulhouse. Elle s’est spécialisée dans la psychologie sociale et industrielle et a obtenu un premier emploi à Paris dans une société d’études de marché puis a travaillé au sein des ressources humaines à Strasbourg. En 1966, elle se rend au Liban en vacances où elle rencontre son futur mari, un journaliste spécialiste de la politique intérieure. Lors de son installation au Liban en 1966, elle doit gérer les relations avec sa belle-famille qui a tendance à s’immiscer dans la vie quotidienne du couple. Après quelques mois d’adaptation matérielle, l’informatrice décide de chercher du travail et elle obtient un remplacement d’institutrice dans le cadre d’un congé maternité. Son emploi actuel est à la Mission Culturelle de l’Ambassade où elle gère les bourses des étudiants libanais qui vont étudier en France et elle s’occupe également des stages organisés pour les fonctionnaires libanais. Son statut a été d’abord sous la forme d’un recrutement local et récemment, elle a été nommée contractuelle par le Ministère des Affaires Etrangères. En plus de cet emploi elle donne deux heures de cours en psychologie sociale à l’école des Lettres de Beyrouth. L’informatrice donne par ailleurs beaucoup de détails sur le personnel, les différents types de contrat, les salaires, au sein de l’ambassade. Elle revient sur les relations avec sa belle-famille qui ne voit pas d’un bon oeil son implication professionnelle et dont les principes éducatifs ne correspondent pas aux siens. Quant à son temps libre, elle dit qu’elle fréquente surtout des couples mixtes franco-libanais et chrétiens avec lesquels elle partage les mêmes préoccupations. Elle ne connaît pas les Français installés depuis longtemps et a peu de contacts avec les Français détachés avec lesquels elle n’a pas de points communs. A ce propos, elle remarque que cette catégorie représente un milieu fermé qui ne s’ouvre absolument pas aux autres. Elle souligne son implication culturelle envers le Liban; en effet, bien qu’elle n’ait jamais appris l’arabe, elle se débrouille, ses enfants sont bilingues et ils se présentent avant tout comme franco-libanais. Lors de leurs loisirs et vacances, la famille profite des activités culturelles libanaises, voyage dans le pays avec des amis libanais. Interrogée sur sa vision de la place de la langue française, elle pense que ce n’est pas la culture qui doit être diffusée car elle ne concerne qu’une élite mais au contraire un français de communication enseigné en langue seconde. Elle remarque que la mission culturelle réfléchit de plus en plus à cette orientation et aussi à des changements à effectuer sur les modalités et contenus du baccalauréat. Le Liban est en train de changer, la masse musulmane grandit et elle insiste sur la nécessité d’une adaptation à cette nouvelle donne. Au sujet de son avenir dans le pays, elle se dit consciente des changements politiques qui pourraient l’amener à un retour en France.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
communauté libanaise
communauté française
mariage mixte
identité culturelle
intégration culturelle
relation intercommunautaire
francophonie
relation vie privée-vie professionnelle
École Supérieure des Lettres de Beyrouth
Mission Culturelle Française au Liban
Mandat français sur la Syrie et le Liban

Date :
1975

Format :
1 bde
1 h 51 min

Langue :
français
fre

Couverture :
Beyrouth
N33°53'20''
E35°29'39''

Droits :
Contrat signé avec la dépositaire. Recherche des ayants droit en cours.
Consultable sur autorisation

Relation(s) :
Les français au Liban depuis 1945, une minorité allogène

Type :
archives sonores
Sound

Source :
4392

Citation

enquêteur : Métral, Françoise et informateur : Nasr (Mme), “Une employée de la mission culturelle à Beyrouth mariée à un Libanais parle de sa vie professionnelle et privée et donne sa vision de la culture et langue française au Liban en 1975,” Portail du patrimoine oral, consulté le 23 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/120293.