Témoignage d'une immigrée italienne née dans les années 1940, épouse d'un maçon des chantiers navals de La Seyne-sur-Mer, sur sa vie en France

Auteur(s) :
enquêteur : Léoville, Marina
enquêteur : Martinez, Lucas
informateur : 1161
informateur : 1180
commanditaire : Histoire et patrimoine seynois

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9456
mmsh9456

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice, originaire d'une ville de la Province de Naples, parle avec un fort accent italien et dit certains mots dans sa langue maternelle.
Cet entretien est le second pour l'informatrice avec les mêmes enquêteurs. D'origine italienne, l'informatrice n'a pas apprécié la vie à La Seyne-sur-Mer à son arrivée en France dans les années 1960, notamment parce qu'elle était loin de sa famille. Son époux, maçon de profession, a d'abord travaillé dans le privé, puis il est entré aux chantiers navals de La Seyne-sur-Mer où il accomplissait diverses tâches (maçonnerie, peinture, soudure) avant d'être licencié au moment de la fermeture de l'entreprise. Pour l'informatrice, les chantiers navals étaient très importants pour la ville de La Seyne-sur-Mer et pour les ouvriers qui y travaillaient. Son mari a mal vécu la fermeture des chantiers navals et son licenciement a eu des conséquences financières leur famille. L'informatrice se sent très liée à l'Italie, son pays d'origine, et elle évoque ses sentiments identitaires, son intégration à la France et sa double nationalité. Elle se souvient des voyages en voiture de Toulon à Naples avec son mari et ses cinq enfants. Certaines choses à La Seyne-sur-Mer lui rappelait l'Italie. En France, elle avait des contacts avec des gens d'origine italienne et elle faisait des promenades avec sa famille et ses amis italiens. Elle a rencontré des difficultés d'apprentissage de la langue française, elle était très attachée à la langue italienne et la pratique de l'italien à la maison a posé des problèmes à ses enfants. L'informatrice commente ensuite des photographies personnelles qu'elle a transmises aux enquêteurs en faisant des liens avec les chantiers navals et les amis qui les ont aidés à s'intégrer en France. Pour elle, la fermeture des chantiers navals a eu des conséquences sur la ville de La Seyne-sur-Mer, notamment concernant la communication entre les habitants.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
témoignage thématique
chantier naval
migration italienne
évolution du métier
carrière professionnelle
maçon
maladie professionnelle
accident du travail
bateau
sentiment d'appartenance
communauté italienne
attachement à la langue
entreprise en difficulté
cessation d'activité
statut de la femme
apprentissage de la langue
retour
diglossie
souvenir du pays d'origine

Date :
2006-11-18

Format :
fichier numérique en format compressé
mp3
1h

Langue :
français
italien
fre
ita

Couverture :
La-Seyne-sur-Mer
43° 5'40.08''N
5°52'58.30''E

Droits :
Contrat d'utilisation signé entre l'enquêteur et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion mis en oeuvre par l'association Histoire et patrimoine seynois (copie à la phonothèque).
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Archives sonores autour des femmes et des chantiers de La Seyne-sur-Mer

Type :
archives sonores
sound

Source :
3289

Citation

enquêteur : Léoville, Marina et al., “Témoignage d'une immigrée italienne née dans les années 1940, épouse d'un maçon des chantiers navals de La Seyne-sur-Mer, sur sa vie en France,” Portail du patrimoine oral, consulté le 15 août 2020, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/116979.