Détails de la vie paysanne en Cévennes avant 1939 par un couple d’agriculteurs à la retraite

Auteur(s) :
enquêteur : Normand, Sabine
informateur : 0721
informateur : 0720
commanditaire : SIVOM des Hauts Gardons

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9575
mmsh9575

Type :
archives sonores
sound

Description :
Les informateurs donnent certains noms propres et termes techniques en occitan.
L’informateur et son épouse témoignent de la fonction d’éleveur de brebis et de chèvres, des soins aux animaux et des revenus que cela apportait à leurs familles. Ils se souviennent des avantages de l’élevage notamment pendant la seconde guerre mondiale (boucherie, ravitaillement du maquis). Des explications assez détaillées sont apportées sur la fabrication des fromages pour la vente et pour la consommation personnelle et l’utilisation de produits dérivés (petit lait donné aux cochons). Dans le détail les informateurs exposent la consommation des différentes salades sauvages, la culture potagère domestique, l’alimentation à la campagne autrefois et les différentes préparations saisonnières et quotidiennes (charcuterie, champignons, fromages, pain, légumes). À la demande de l’enquêtrice, les informateurs expliquent la composition du fumier à base de déchets domestiques et d’élevage (litière des vers à soie, branchages, fougères) et les tâches du quotidien (four à chaux, alambic, vigne, différentes cultures marginales présentes autrefois en Cévennes) et leurs outils comme l’utilisation de certains paniers. La suite de l’entretien aborde l’ensemble des travaux collectifs autour du foin (fauche, ramassage, conservation). C’est l’occasion d’évoquer le repas après le tuage du cochon et le goûter après le décoconnage, d’expliquer le calendrier des travaux agricoles des propriétaires comme des fermiers et des déplacements des ouvriers pour trouver du travail ou encore la participation des enfants. À plusieurs reprises l’informateur évoque la consommation d’alcool des travailleurs. La fin de l’entretien traite de la présence des ruches (proximité avec les lieux d’habitation), et l’informateur cite l’histoire de la femme qui “avait eu les abeilles sous ses jupes”. Les derniers échanges relatent des superstitions relatives à la protection des poulaillers et au fait de cacher ses animaux (cochons) aux regards des autres.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
élevage
soins aux animaux
budget familial
économie rurale
fromage
apiculture
protection contre le mauvais oeil
fabrication de produits laitiers
mémoire familiale
savoir sur les plantes
préparation des aliments
alambic
transport de marchandises
calendrier des travaux agricoles
alcoolisme

Date :
1998-12-22

Format :
1 cass.
1h 2min

Langue :
français
occitan
fre

Couverture :
Moissac-Vallée-Française
44° 9'56.01''N
3°46'5.07''E

Droits :
Contrat de dépôt signé avec l’enquêteur Sabine Normand spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de d’utilisation.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Mémoire orale de la vie quotidienne des paysans cévenols avant 1940

Type :
archives sonores
sound

Source :
3469

Citation

enquêteur : Normand, Sabine et al., “Détails de la vie paysanne en Cévennes avant 1939 par un couple d’agriculteurs à la retraite,” Portail du patrimoine oral, consulté le 18 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/116879.