Témoignage d'une épouse d'employé des Chantiers navals de La Seyne-sur-Mer née dans les années 1910, elle-même soudeuse à l'arc quelques mois aux Chantiers pendant la seconde guerre mondiale, au sujet de son expérience, de celle de son mari et de sa vie au quotidien

Auteur(s) :
enquêteur : Le Gallo, Yollande
informateur : Pagotto, Bienvenue
commanditaire : Histoire et patrimoine seynois

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9597
mmsh9597

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice, d'origine italienne d'un village près de Venise, a travaillé quelques mois aux Forges et chantiers navals de La Seyne-sur-Mer en tant que soudeur à l'arc. Son mari, comme elle, italien d'origine, a lui aussi travaillé là-bas, en tant que soudeur. Elle se retrouve aux Chantiers alors que son mari tout juste français vient d'être mobilisé pendant la seconde guerre mondiale. Elle commence une formation de soudeur en 1940 grâce à un ingénieur et termine 8 mois plus tard au retour de son mari. Elle travaillait avec un tôlier. Elle était bon soudeur, elle avait une formation de couturière, elle était minutieuse et travaillait sur les tourelles des bateaux. Elle a eu une prime de "prix fait". Il y avait aussi les chalumeurs (soudure au chalumeau) qui faisaient un travail plus fin. Elle a eu quatre collègues soudeurs femme dont une est restée aux chantiers. Lorsque son mari revient, elle reprend une activité de couturière payé à la journée. Pour arrondir les fins de mois, ils ont un jardin. Sa mère travaillait au service de la famille Pacha, un très riche propriétaire. Ils vivent dans le domaine, ne payent pas de loyer, en l'échange de menus services. Elle habite la grande maison des Tamaris. Le château de Tamaris a été occupé successivement par les chemises noires et les SS. Il y avait des allemands gentils qui les prévenaient des attaques. Des poules dans la propriétés leur fournissaient des œufs, ils faisaient du troc pour pouvoir avoir du sucre et de la viande. Michel Pacha avait un yacht dans la rade avant la guerre. Toute sa propriété a été pillée pendant la guerre. Des chantiers, elle se souvient de l'amitié entre les ouvriers, des lancements de bateaux dont ils étaient fiers. L'époux de l'informatrice faisait des heures supplémentaires et avait une vie difficile. Il a été à la retraite à 61 ans, très heureux de pouvoir en profiter. Il est décédé à 90 ans. Ses activités à la retraite étaient les amis, la belote, la lecture, les activités de retraités. Des voisins très braves l'ont accompagnée après le décès de son mari. Son projet de vieillesse est en maison de retraite lorsque ce sera nécessaire.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
chantier naval
migration italienne
origine sociale
ouvrier
pauvreté
mémoire familiale
école communale
éducation des enfants
formation professionnelle
condition de vie
baptême de navire
accouchement
amitié
relation de voisinage
relation homme-femme
sociabilité
travail des femmes
identité nationale
apprentissage
guerre
retraite
certificat d'étude
jardinage
Michel, Blaise-Jean-Marius
Chemises noires
années 1900
décembre 1940
années 1950
guerre de 1939-1945
Occupation allemande

Date :
2000-06-30

Format :
mp3
2 fichiers numériques en format compressé
1h

Langue :
français
fre

Couverture :
La-Seyne-sur-Mer
43° 5'40.08''N
5°52'58.30''E

Droits :
Contrat d'utilisation signé entre l'enquêteur et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion mis en oeuvre par l'association Histoire et patrimoine seynois (copie à la phonothèque).
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Archives sonores autour des femmes et des chantiers de La Seyne-sur-Mer

Type :
archives sonores
sound

Source :
3350

Citation

enquêteur : Le Gallo, Yollande, informateur : Pagotto, Bienvenue, et commanditaire : Histoire et patrimoine seynois, “Témoignage d'une épouse d'employé des Chantiers navals de La Seyne-sur-Mer née dans les années 1910, elle-même soudeuse à l'arc quelques mois aux Chantiers pendant la seconde guerre mondiale, au sujet de son expérience, de celle de son mari et de sa vie au quotidien,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/116854.