Une habitante de la rue Maurice Ravel raconte l'inondation de son logement survenue à Arles en décembre 2003

Auteur(s) :
enquêteur : Mariottini, Jean-Marc
informateur : Clergue, Josette
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=8887
mmsh8887

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice insiste sur l'importance du Rhône dans sa vie et dans celle de sa famille depuis des générations. Elle ne s'attendait pas à être inondée un jour, mais depuis la catastrophe de décembre 2003, elle est méfiante vis-à-vis de ce fleuve et se considère comme un torero face au taureau qu'est le Rhône. Vivant au Ségonnaux, elle pensait être protégée des inondations par la voie de chemin de fer. Le Rhône était pour elle un lieu de promenade en famille, de pêche pour son père et de festivité. Il était beaucoup plus propre lorsqu'elle était enfant que maintenant. Elle emmenait souvent ses petits-enfants voir le Rhône en crue. Elle leur expliquait comment étaient le Rhône et ses alentours dans son enfance, notamment la porte des châtaignes. Lors de l'inondation de décembre 2003, l'informatrice et son mari ont surélevé les meubles au rez-de-chaussée et ils ont monté toutes leurs affaires à l'étage. Ils sont restés chez eux pendant le temps de l'inondation. L'électricité avait été coupée, mais le gaz fonctionnait encore. Ainsi, elle a cuisiné tout ce qu'elle avait et elle s'est servie d'une chambre, dans laquelle il faisait 10°C, comme d'un réfrigérateur. Elle a pu récupérer du bois et faire des feux de cheminée. Leur téléphone a toujours fonctionné pendant l'inondation, excepté lors de l'évacuation des prisonniers de la Maison Centrale d'Arles où tous les téléphones sur Arles avaient été coupés. L'eau a commencé à entrer dans la maison de l'informatrice le jeudi 4 décembre 2003. L'entraide a été très importante pendant ces quelques jours et les liens amicaux ont été resserrés. L'eau a commencé à entrer par les portes, puis elle s'est ensuite infiltrée par le sol et les toilettes. Cependant, ils ont eu très peu d'eau à l'intérieur. L'informatrice a nettoyé sa maison au fur et à mesure que l'eau partait, mais elle a tout de même eu des dégâts à cause du limon déposé par le Rhône. Ils ont perdu leur voiture, des appareils électriques, ainsi que d'autres affaires qu'ils avaient oublié de mettre à l'abri. L'informatrice a écrit dans un cahier toutes les choses auxquelles penser si une autre catastrophe comme celle-ci devait arriver. Quelques jours après l'inondation, l'informatrice comprenait au regard et à l'attitude des gens s'ils avaient ou non subi l'inondation. Elle avait l'impression d'avoir été rejetée de la société. L'informatrice garde quelques bons souvenirs de la vie pendant l'inondation, notamment en ce qui concerne sa relation avec son mari. Depuis cette catastrophe, l'informatrice s'occupe du plan de sauvegarde d'Arles. Les plus gros ennuis pour elle après cette inondation sont les problèmes de remboursement qu'elle a avec les assurances et les problèmes techniques de son logement. L'informatrice ne savait pas que son lieu d'habitation était dans une zone à risque. Depuis, elle est très engagée dans les débats et les associations qui concernent cette inondation.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
inondation
personnification d'un élément naturel
mémoire familiale
hygiène
crue
histoire locale
pompier
acceptabilité du risque
coupure d'électricité
sécurité civile
solidarité
entraide
communication
maintien des traditions
boue
identité collective
intégration sociale
signe social
conservation des aliments
isolement
appareil électroménager
zone inondable
toponymie
délimitation du territoire
colère
Cérésola, Henri
Croix-Rouge-Française
EDF
Frêche, Georges
guerre de 1939-1945
mai 1968
mercredi 3 décembre 2003
jeudi 4 décembre 2003
Noël
2004

Date :
2005-06

Format :
2 cass.
L'enregistrement a été effectué en mono.
1h 14min

Langue :
français
fre

Couverture :
Arles
43°40'35.94''N
4°37'40.09''E

Droits :
Contrat de dépot et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Consultable sur autorisation

Relation(s) :
Crue du Rhône et inondation à Arles, décembre 2003 : témoignages de sinistrés

Type :
archives sonores
sound

Source :
2769

Citation

enquêteur : Mariottini, Jean-Marc, informateur : Clergue, Josette, et commanditaire : Museon Arlaten, “Une habitante de la rue Maurice Ravel raconte l'inondation de son logement survenue à Arles en décembre 2003,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115873.