Un ancien de Breil-sur-Roya raconte les événements survenus au village des années 1930 à la fin de la guerre de 1939-1945

Auteur(s) :
commanditaire : MSH de Nice
enquêteur : Vervoort, Morgan
informateur : Mascarello, Charles
auteur personne morale : LASMIC
auteur personne morale : AD06

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9201
mmsh9201

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informateur est né à Breil-sur-Roya en 1928. Avant la guerre, le village étant enclavé en Italie, les soldats italiens occupent la région facilement avec des camps de ravitaillement. Breil-sur-Roya compte alors de nombreux italiens ayant fui l'Italie au début des années 1930. En 1939, à la déclaration de la guerre italienne, l'informateur est évacué à pied vers Sospel par le col de Brouis (il perd sa mère pendant cet événement) et prend un train jusqu'à Cannes. Son bar tabac est pillé par les soldats français alors qu'aucun soldat italien n'a pu franchir la ligne. Ce n'est qu'en 1940 que les soldats italiens parviennent à occuper le sud de la France. Heureusement pour les breillois, l'armée régulière occupante ne se montre pas dangereuse. Pendant l'occupation allemande, l'informateur est réquisitionné par les soldats pour transporter du matériel, creuser des tombes et participer à des opérations militaires. Etant très malade, il est abandonné par les allemands près du fleuve de la Roya. La libération de Breil-sur-Roya n'a lieu qu'un an après celle de Nice alors que les deux communes ne sont séparées que par 62 km. Le 28 octobre 1944, tous les breillois sont convoqués à l'église et sont priés de quitter le village sous peine de se faire fusiller. Les villageois quittent donc Breil pour les casermettes de Turin, camps improvisés pour accueillir les populations déportées. Les enfants sont pris en charge par des familles piémontaises et des adolescents sont même accueillis. Au bout de 6 mois, l'informateur est rapatrié en train par Annemasse et atterit à Nice où il trouve un emploi de barman. De retour à Breil, les terres sont truffées de mines américaines et allemandes (nombreuses victimes dont certains membres de la famille de l'informateur) et de nombreuses habitations sont piégées. Le rattachement de Breil à la France de 1947 n'a pas eu beaucoup de conséquences sur la vie de l'informateur sauf en ce qui concerne la contrebande (entre Breil et Tende) car les frontières ayant été modifiées, la contrebande s'est déplacée de l'autre côté de la frontière (papier de cigarette, sel gros qui était régie d'état contre du riz).

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
douanier
soldat
ravitaillement
déportation
pillage
frontière
bilinguisme
fascisme
armée
réfugié
déplacement à pied
tribunal militaire
bombardement
isolement
mine terrestre
opération militaire
rapatriement
maquisard
prisonnier de guerre
création d'entreprise
migration
contrebande
maquis
épuration
prisonnier politique
solidarité
entraide
condamnation à mort
relation intercommunautaire
idéologie politique
espionnage
troc
histoire locale
représentation de l'histoire
Mussolini, Benito
Pétain, Philippe
Badoglio, Pietro
DFL
Wehrmacht
Schutzstaffel
1937-1939
guerre de 1939-1945
Déclaration de guerre italienne
Armistice franco-allemande de 1940
années 1940
Sabordage de la flotte à Toulon
Occupation allemande
Occupation italienne
Réquisition
Résistance
Collaboration
1945-1950
Rattachement des communes de Tende et de la Brigue à la France (1947)

Date :
2007-07-31

Format :
1 fichier num.
42min

Langue :
français
fre

Couverture :
Nice
43°42'12.34''N
7°15'58.56''E

Droits :
Contrat signé entre les enquêteurs et l'informateur autorisant l'utilisation et la diffusion de l'entretien.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Enquêtes d'histoires orales dans les vallées de la Roya et de la Bevera

Type :
archives sonores
sound

Source :
3031

Citation

commanditaire : MSH de Nice et al., “Un ancien de Breil-sur-Roya raconte les événements survenus au village des années 1930 à la fin de la guerre de 1939-1945,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115639.