Emmanuelle Chapron, spécialiste de l’histoire des pratiques savantes et du livre à l’époque moderne, raconte à travers son parcours professionnel, son amour pour les livres et les bibliothèques et sa passion pour son métier d’historienne.

Auteur(s) :
informateur : Chapron, Emmanuelle
enquêteur : Ginouvès, Véronique

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=12320
mmsh12320

Type :
archives sonores
Sound

Description :
Emmanuelle Chapron grandit au milieu des livres et se passionne dès son plus jeune âge pour la littérature. Elle suit d’abord une classe préparatoire littéraire, avant de s’orienter finalement vers une agrégation d’histoire. Elle évoque les cours d’histoire moderne de Claude Michaud et Olivier Chaline, la fréquentation du site Richelieu et son travail sur les Habsbourg. Son amour des livres et des bibliothèques aiguille ses sujets d’études. Elève de la rue d’Ulm, elle a la possibilité de partir un an à la Scuola normale superiore de Pise. Le séjour italien lui apporte une double immersion, à la fois linguistique et culturelle, mais aussi la découverte du monde des archives. Elle rentre de Florence avec son DEA sous le bras et soutient son mémoire sous la direction de Claude Michaud. Sur ces conseils, elle s’adresse à Jean Boutier, directeur d’études à l’EHESS de Marseille, pour sa thèse sur la politique culturelle et pratiques du livre à Florence. Au début des années 2000, elle s’installe à Aix-en-Provence, où elle dispense des cours à l’université en tant qu’allocataire monitrice normalienne, tout en continuant pour sa recherche les aller-retour en Italie. L’historienne se rappelle avec plaisir ces années, mais mentionne également un environnement peu socialisant. Après la soutenance de sa thèse, elle est nommée en 2005, maître de conférence à l’Université d’Aix-Marseille, et devient co-responsable du nouveau master professionnel "Métiers des archives et des bibliothèques". En 2007, l’historien Gabriel Audisio, la sollicite pour travailler sur le fonds Jean François Séguier. La jeune chercheure poursuit alors les recherches sur cet érudit nîmois, étude initiée quelques années auparavant par le spécialiste de l’Ancien Régime, Daniel Roche. Elle participe au comité de recherche international Séguier auprès de Gabriel Audisio et Brigitte Marin et collabore avec François Pugnière sur les fonds d’archives. Elle est chargée de l’édition électronique de la correspondance du savant, ainsi que de l’administration du carnet de recherche. Malgré cette expérience, elle ne se considère pas proche des humanités numériques, elle aborde le numérique plus comme une instrumentation qu’une épistémologie. En 2008, elle déménage à Paris. La fréquentation des Archives nationales et de la BnF lui permet d’élargir son réseau professionnel. Elle continue de travailler sur les bibliothèques, et souligne la faible présence de leur usage dans l’ego-histoire, hormis chez les médiévistes. A l'Ecole pratique des hautes études, où elle est chargée de conférences sur l’histoire et civilisation du livre, elle trouve un soutien auprès de l’historien du livre, Frédéric Barbier. En 2012, alors élue membre de l'Institut universitaire de France pour 5 ans, elle se lance dans de nouveaux travaux. Sa recherche porte sur trois axes : le livre en situation scolaire, l’économie des livres (le libraire l’imprimeur, et la circulation), et l’écriture des livres (l’histoire des auteurs et de la lecture). Pour son étude, elle parcourt de nombreuses Archives départementales (Nancy, Metz, Lyon, Grenoble, Avignon, Orléans…). L’historienne peut dans ces conditions concevoir son mémoire comme un ouvrage original inédit. Déjà bien entourée, et soumettant régulièrement ses travaux à débat, notamment lors des conférences, elle ne contacte son garant, Bruno Belhoste, qu’un an avant la soutenance. Elle soutient son habilitation en novembre 2016, son dossier « Travailler avec les livres, XVIIIe-XXIe siècle» contient un mémoire inédit "Composer des bibliothèques pour la jeunesse. Catégories éditoriales et ordre des livres au XVIIIe siècle". Actuellement, Emmanuelle Chapron ne considère pas que l’habilitation ait changé quelque chose, mais note que la “sanctuarisation” nécessaire à l’écriture d'une habilitation à diriger la recherche, contraint les chercheurs à refuser de nouveaux projets. Elle confie que les échanges interdisciplinaires lui ont beaucoup apporté, notamment sur les questions méthodologiques. Pour conclure, l’historienne confirme sa vocation, sa passion du métier, pour la recherche et l'enseignement.

Sujet(s) :
témoignage thématique
historien
parcours d'historien
Habilitation à Diriger des Recherches (HDR)
chercheur(e)
maître(sse) de conférence
agrégation d’histoire
DEA
thèse de doctorat
méthodologie
livre
bibliothèque
lecture
édition pour la jeunesse
libraire
imprimerie
histoire moderne
histoire du livre
lettre
éducation
histoire culturelle
travail collectif
bibliographie matérielle
Ecole Normale Supérieure
École normale supérieure (Pise, Italie)
EPHE
Aix-Marseille Université
Bibliothèque nationale de France
Archives nationales (France)
Institut universitaire de France
Bibliothèque Carré d'art (Nîmes)
TELEMME
Michaud, Claude (1938-.... )
Chaline, Olivier (1964-....)
Boutier, Jean (1953-....)
Bertrand, Gilles (1956-....)
Bertrand, Régis
Barbier, Frédéric (1952-....)
Pasta, Renato
Chartier , Roger (1945-....)
Belhoste, Bruno (1952-....)
Nicolas, Michel (1950-....)
Marin, Brigitte (1961-....)
Waquet, Françoise
Martin, Philippe (1961-.... )
Chartier, Anne-Marie (1944-....)
Roche, Daniel (1935-....)
Audisio, Gabriel (1942-....)
Pugnière, François
Bouffier, Sophie
Foa, Jérémie (1977-....)
Glesener, Thomas
Séguier, Jean-François (1703-1784)
1700-1799

Date :
2017-03-16

Format :
44.1 Hz 16 bit
57min

Langue :
fre

Couverture :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme (Aix-en-Provence)

Droits :
en cours

Relation(s) :
Entretiens enregistrés dans le cadre de l'ANR Histinéraires
Entretiens enregistrés dans le cadre de l'ANR Histinéraires

Type :
archives sonores
Sound

Source :
5252

Citation

informateur : Chapron, Emmanuelle et enquêteur : Ginouvès, Véronique, “Emmanuelle Chapron, spécialiste de l’histoire des pratiques savantes et du livre à l’époque moderne, raconte à travers son parcours professionnel, son amour pour les livres et les bibliothèques et sa passion pour son métier d’historienne.,” Portail du patrimoine oral, consulté le 20 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/121410.