Une jeune fille parle de sa prise de ruban lors de la Fèsto Vierginenco de 2009 et de sa passion pour le costume d'arlésienne

Auteur(s) :
enquêteur : Cassé, Corinne
informateur : Quittard, Claire
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9229
mmsh9229

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice, âgée de 16 ans, est née à Arles en 1993 et vit à Beaucaire. Sa famille paternelle est originaire de Beaucaire et sa mère est née à Nîmes. Ses arrière-grand-mères portaient le costume d'arlésienne et pour elle c'est un plaisir de le porter aujourd'hui. Elle a hérité des bijoux de sa famille et d'un ruban bleu marine. L'informatrice a pris son ruban lors de la Fèsto Vierginenco des Saintes-Maries-de-la-Mer en 2009. Son père lui a offert son ruban bleu marine. Elle a décidé de s'habiller et de prendre son ruban pour faire plaisir à sa famille et par goût personnel. L'informatrice a intégré l'association Reneissènço en octobre 2008, pour devenir autonome dans le costume, après avoir rencontré Jeanine Castanet, sa présidente, et sur les conseils de sa marraine de ruban, Gisèle Malfettes. Elodie Bretagne (Demoiselle d'Honneur de Caroline Serre, 20e Reine d'Arles) et Gisèle Malfettes la soutiennent et l'aident beaucoup, notamment dans ses choix de costume. Elles se prêtent également des costumes entre elles. L'informatrice parle de sa journée de prise de ruban (cadeaux, messe, bénédiction des animaux, ambiance) et du costume qu'elle portait pour cette Fèsto Vierginenco. Le moment le plus important pour elle dans cette journée a été la remise du diplôme. Ses parents et elle étant passionnés de tauromachie, elle trouve normal le fait que les taureaux et les chevaux soient bénits en même temps que les jeunes filles pour la Fèsto Vierginenco car ils font partie de la tradition. Pour l'informatrice, le rôle d'une marraine de ruban est de transmettre son savoir et d'aider la jeune fille à devenir une femme. Elle espère pouvoir être à son tour marraine de ruban et de transmettre ses connaissances à son entourage. Pour l'informatrice, la Reine d'Arles représente les traditions et la culture du Pays d'Arles en France et à l'étranger et il est important que la Reine soit accessible.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
costume d'Arlésienne
maintien des traditions
transmission familiale
ruban
coiffe
bijou
textile
jupe
eso
fichu
plastron
guimpe
soie
tauromachie
passion
marraine
passe beaucairoise
Reneissènço
Castanet, Jeanine
Bretagne, Elodie
Serre, Caroline
Malfettes, Gisèle
Pitras, Marion
Disset, Florence
1930
Mistral, Frédéric - Mirèio
Gil, Michèle - Histoire des Reines d'Arles de 1930 à nos jours

Date :
2009-12-22

Format :
3 fichiers num. (WAVE)
Wave
1h 22min

Langue :
français
fre

Couverture :
Beaucaire
43°48'40.86''N
4°38'7.68''E

Droits :
Contrat de dépôt et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion. L'informatrice autorise la diffusion en ligne de l'entretien.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Collection de témoignages autour de la tradition de la Reine d'Arles

Type :
archives sonores
sound

Source :
2221

Citation

enquêteur : Cassé, Corinne, informateur : Quittard, Claire, et commanditaire : Museon Arlaten, “Une jeune fille parle de sa prise de ruban lors de la Fèsto Vierginenco de 2009 et de sa passion pour le costume d'arlésienne,” Portail du patrimoine oral, consulté le 18 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117181.