Marion Pitras, Demoiselle d'Honneur de la 20e Reine d'Arles, et sa mère parlent de cette tradition au milieu du règne

Auteur(s) :
enquêteur : Martel, Florie
informateur : Pitras, Marion
commanditaire : Pitras, Catherine
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9236
mmsh9236

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'enquêtrice a interrogé Marion Pitras, Demoiselle d'Honneur de Caroline Serre, 20e Reine d'Arles élue en 2008. Sa mère intervient pendant la dernière heure d'entretien. Coquette et passionnée par le costume d'arlésienne, l'informatrice confectionne elle-même ses tenues. Sa mère et sa grand-mère l'aident pour les finitions. Elle aime l'originalité (mélange du neuf et de l'ancien) tout en respectant les traditions (photographies anciennes) et fait attention à son image (modèle pour les jeunes filles, médias). Un budget conséquent est attribué au costume pour son règne (gros investissement personnel, aide de ses parents et du Comité des fêtes d'Arles), elle achète la plupart des pièces sur internet (bon rapport qualité-prix) et elle se fait prêter des accessoires anciens par des proches. Elle se coiffe et s'habille seule. L'informatrice explique l'organisation du règne et du Comité des fêtes pour la répartition des sorties. Elle a des priorités et des préférences dans les sorties. Au bout d'un an et demi de règne, l'informatrice admet la difficulté de gérer sa vie privée et le règne et l'importance des concessions à faire. Elle s'investit désormais moins qu'au début et a une vision du règne moins idéaliste. Bien qu'elle vive de bons moments (accueil agréable de certains villages, rencontres intéressantes, reconnaissance, amitié avec les autres filles du règne, projet de Pegoulado 2009 en hommage à Mireille accepté), elle considère que le règne effectue trop de sorties et certaines sont peu intéressantes. Elle parle des problèmes entre le règne et le Comité des fêtes d'Arles : mauvaise gestion des sorties du règne, refus fréquents des innovations et des projets proposés par le règne (calendrier du règne 2010 pour l'année Mireille), conflits, peu de discussion possible. L'informatrice voudrait que les Demoiselles d'Honneur aient un rôle de transmission des traditions plus important. Selon l'informatrice, le 20e règne a une réelle volonté d'innovation pour faire évoluer les traditions et être plus proches des gens. La seconde informatrice, mère de la première, n'est pas originaire de la région mais elle s'y installe dès son plus jeune âge. Elle porte le costume traditionnel et fait partie d'un groupe folklorique de 6 à 10 ans. Elle vit désormais à Eygalières. Sa fille et l'un de ses fils se costument depuis leur enfance. La première informatrice a intégré plusieurs groupes folkloriques et fait actuellement partie de l'Atelier du costume de Maillane avec sa mère. La seconde informatrice considère que les jeunes filles du règne, en tant que représentante des traditions du pays d'Arles, doivent être perfectionnistes et n'ont pas le droit à l'erreur. Pour la première informatrice, les connaissances des filles du règne servent essentiellement lors de discussions. Pour elle, le jury de l'élection n'a pas une vision assez moderne de la tradition. Pour la seconde informatrice, la tradition est transmise par les anciens, elle trouve dommage que certaines personnes se permettent de la déformer et elle voudrait qu'elle puisse évoluer. Concernant les élections parallèles (Demoiselle des Moulins, Reine du Ruban, Maïo de Fourques), la première informatrice voit peu de sens dans leur rôle et plus du folklore local. Le rôle de l'Ambassadrice du riz est différent puisqu'il représente un métier et une agriculture traditionnelle importante pour la Camargue. A la fin de son règne, la première informatrice prévoit de se couper les cheveux comme geste symbolique et pour faire une pause avec le costume.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
costume d'Arlésienne
élection de la Reine d'Arles
couture
textile
coton
soie
mode vestimentaire
accessoire du costume
bijou
fichu
ruban
coiffure
maintien des traditions
évolution des pratiques culturelles
retraite aux flambeaux
relation mère-enfant
solidarité familiale
relation jeunesse-vieillesse
conflit
Serre, Caroline
L'Atelier du Costume de Maillane
Comité des fêtes d'Arles
Chay, Nathalie
Bretagne, Elodie
Bon, Henriette
Nouveau, Magali
Berizzi, Julia
Guibaud, Aurore
2008
1er mai
Niel, Nicole - L'Art du costume d'Arles
Mistral, Frédéric - Mirèio

Date :
2009-11-03

Format :
1 fichier num. (WAVE)
Wave
2h 24min

Langue :
français
fre

Couverture :
Mollégès
43°48'20.36''N
4°56'57.74''E

Droits :
Contrat de dépot et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et les informatrices spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Collection de témoignages autour de la tradition de la Reine d'Arles

Type :
archives sonores
sound

Source :
2191

Citation

enquêteur : Martel, Florie et al., “Marion Pitras, Demoiselle d'Honneur de la 20e Reine d'Arles, et sa mère parlent de cette tradition au milieu du règne,” Portail du patrimoine oral, consulté le 3 février 2023, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117174.