Commentaires de la 20ème Reine d'Arles sur son expérience à la moitié de son règne

Auteur(s) :
enquêteur : Martel, Florie
informateur : Serre, Caroline
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9327
mmsh9327

Type :
archives sonores
sound

Description :
Caroline Serre, 20ème Reine d'Arles, se présente et commente son expérience et celle de son règne à mi parcours. Elle décrit ses sentiments, le chemin parcouru et celui qui reste à faire jusqu'en 2011, "l'apprentissage de la vie", la maturité que donne ses responsabilités, ses propres évolutions et celles de ses demoiselles d'honneur depuis leur élection. Elle parle de l'écart entre le rêve de départ et les réelles difficultés, notamment dans leur rapport au public et à la célébrité, l'obligation de soigner son apparence, d'être à tout moment soumise aux critiques. L'informatrice explique les changements survenus dans sa vie privée et la nécessaire gestion de son emploi du temps. Il est question des déceptions, de la découverte des difficultés, de leur impact sur le mental et du refus de l'image "miss France". L'enquêtrice et l'informatrice échangent sur un décalage entre les compétences qui pouvaient être demandées aux candidates et les réalités du règne. L'informatrice explique le fait de vivre son règne en Arles et sa vie d'étudiante en parallèle à Aix-en-Provence, le vécu de ce règne au quotidien pour sa famille et le besoin de couper ce rythme en vivant d'autres périodes dans un autre contexte. Elle relate le quotidien du règne dans une vie moderne, les surprises et les bons moments comme la possibilité de faire de nouvelles rencontres enrichissantes. Il est ensuite question du choix des sorties avec le comité des fêtes. (38.48) L'informatrice donne sa conception du rôle des élues et des sorties officielles incontournables, décrit ses rapports avec le comité des fêtes dans l'organisation de son planning, son intérêt pour le patrimoine et la richesse culturelle de la ville. Elle relate la qualité du contact avec les élus des collectivités autour d'Arles qu'elle attribue à leur grande proximité avec le monde de la tradition. (51.28) La discussion reprend sur les sorties et l'intérêt qu'elle y trouve, son attachement à la ville d'Arles, son rapport avec le public, les avantages d'être élue, ses rapports avec l'office du tourisme et des explications sur ses prises de paroles lors de ses interventions. (01.04.00) Il est ensuite question des modalités de l'élection de la Reine. L'informatrice revient sur son élection et sur les épreuves de la sélection. Elle considère qu'il manquait des questions sur l'attachement de chacune au costume et aux traditions et sur leurs propres représentations, sur leur propre pratique du costume. Elle décrit les rites qu'elle aime suivre avec sa famille notamment pendant les fêtes de Noël et les messes auxquelles elle participe. (01.12.20) L'informatrice expose les projets de son règne : être proches des gens en organisant par exemple des ateliers (costume, coiffure) avec le public et les groupes de tradition. Elle expose ainsi son travail sur le costume traditionnel avec des enfants d'un centre aéré. Il est à nouveau question du vécu du règne et de son entourage, la maturité apportée par les responsabilités. (01.25.00) La conversation porte, dans cette partie de l'entretien, sur les autres représentantes des traditions : l'ambassadrice du riz, la reine du ruban de Mouriès, la demoiselle des moulins de Fontvieille, la dame de Saint Rémy, la petite maio de Fourques. L'informatrice critique une trop grande abondance des représentantes qui pourrait entraîner des difficultés, comme au cours d'un même événement où elles apparaîtraient toutes. L'informatrice donne quelques explications sur sa participation au jury de la demoiselle des moulins, des modalités de sélection de ces autres représentantes et des connaissances demandées en comparaison aux élues du règne pour "qu'elles soient crédibles". Elle estime que les élues sont des personnes référentes en matière de costume et sur d'autres questions diverses propres à chaque secteur du pays d'Arles, comme la caretto ramado. (01.38.33) Il est ensuite question de l'association "L'amista dis arlatenco" des anciennes reines sur laquelle l'informatrice donne sa perception de son historique, de son contenu, des objectifs poursuivis, et commente ses propres liens avec les anciennes Reines. Elle donne également son sentiment sur la suite d'un règne, la place des Reines entre elles, la nouvelle et les précédentes. (01.49.30) L'informatrice revient à la demande de l'enquêtrice sur les initiatives prises par son règne et les différents projets, la possibilité de travail et de création avec le comité des fêtes ou les difficultés. Il est question du défilé de la Pegoulado en 2009, du désir de transmission du "rêve" que peut représenter la Reine aux enfants. Il est également question des choix de l'informatrice qui ont fait débat : une fleur piquée dans son ruban, un ruban noué autour de son cou à l'occasion du 1er mai. L'informatrice expose ses arguments et explique la constitution d'un dossier de pièces d'archives pour fonder ses propos. Elle décrit l'expérience parfois douloureuse de déplaire en tant que Reine et cite les critiques adressées en son temps à Annick Ripert (13ème Reine). (02.01.00) Il est enfin question de la garde-robe de Caroline Serre, de ses 150 costumes, des explications sur la possibilité, grâce à sa petite taille, de porter de véritables costumes anciens, de son apprentissage de la couture et de la coiffure par recherche d'autonomie et des aides qu'elle peut avoir demandé lors de préparations particulières.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
élection de la Reine d'Arles
costume d'Arlésienne
maintien des traditions
modernisation de la société
transmission
relation adulte-enfant
coiffure
Ambassadrice du riz
Dame de Saint-Rémy-de-Provence
Demoiselle des moulins de Fontvieille
Maio de Fourques
Reine du ruban de Mouriès
Comité des fêtes d'Arles
Rozière, Marine
Couillaud, Julie
Ripert, Annick
Amista dis Arlatenco

Date :
2009-11-09

Format :
1 fichier num. (WAVE)
Wave
2h 07min

Langue :
français
fre

Couverture :
Arles
43°40'35.94''N
4°37'40.09''E

Droits :
Contrat de dépôt et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et l'informatrice spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Collection de témoignages autour de la tradition de la Reine d'Arles

Type :
archives sonores
sound

Source :
2197

Citation

enquêteur : Martel, Florie, informateur : Serre, Caroline, et commanditaire : Museon Arlaten, “Commentaires de la 20ème Reine d'Arles sur son expérience à la moitié de son règne,” Portail du patrimoine oral, consulté le 16 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117089.