Marceau Gast, ethnologue, évoque l'expérience des Centres Sociaux Educatifs d'Algérie (1955-1962) dans le contexte de la guerre d'indépendance algérienne

Auteur(s) :
enquêteur : Claudot-Hawad, Hélène
informateur : Gast, Marceau

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9399
mmsh9399

Type :
archives sonores
sound

Description :
Dans cet entretien, Marceau Gast revient sur l'expérience des Centres Sociaux Educatifs d'Algérie de leur création en 1955 à l'indépendance algérienne. Il rappelle les objectifs de ces institutions (proposer un rattrapage d'urgence aux populations délaissées des bidonvilles: alphabétisation, ateliers professionnels, soins de base etc...), et la diversité des équipes qui les animaient. Marceau Gast dirigeait lui le centre audiovisuel dont le but était de produire des documents pédagogiques (émissions de radio, disques, films fixes). Le chercheur évoque ensuite les conditions politiques tumultueuses d'une Algérie en pleine guerre et le fait que les Centres Sociaux Educatifs ont été pris pour cibles à la fois par le FLN et par une armée française dont il fait une vive critique (concussion, prévarication, violence arbitraire, usage de la torture, exactions diverses). Marceau Gast présente avec le recul de quelques décennies, "l'utopie généreuse" qui formait la base du projet des Centres sociaux: idéalisme, générosité d'un personnel passionné, promotion d'une société algérienne démocratique, multiculturelle et multiconfessionnelle. Il rappelle également le fonctionnement des centres et le succès de leurs actions sur le terrain. Marceau Gast fait part de ses critiques envers le gouvernement français d'alors et en particulier envers l'action de Michel Debré. Le rappel de l'assassinat par l'OAS de six responsables des centres sociaux le 15 mars 1962 ("assassinat du Chateau-Royal") permet à Marceau Gast d'évoquer la douleur d'une illusion perdue ainsi que l'espoir puis la nouvelle désillusion qu'apportera la politique de l'Algérie indépendante. Il évoque également la disparition de toutes les archives des centres, le silence politique autour de ce projet et de là son obsession personnelle pour les archives et la conservation de traces. Marceau Gast revient ensuite sur la figure de Germaine Tillion. Enfin, il fait part de son regard sur la France en cette fin de XXè siècle et fait partager ses doutes, son pessimisme. L'entretien se clôt sur l'annonce du sujet du prochain enregistrement: les années de formation et de recherche en ethnographie de Marceau Gast à Alger.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
regard sur la société
inégalité sociale
colonialisme
relation intercommunautaire
torture
action pédagogique
action sociale
apprentissage de la langue
bidonville
ethnologie
Ben Bella, Mohammed
Centres Sociaux Educatifs d'Algérie
Tillion, Germaine
Front de Libération Nationale
Organisation de l'armée secrète
Le Pen, Jean-Marie
armée française
Debré, Michel
Le Corbusier
Aguesse, Charles
années 1950
années 1960
indépendance de l'Algérie
Assassinat du Chateau-Royal à Alger
Société coloniale

Date :
1998-01-20

Format :
1 cass.
1h 02min

Langue :
français

Couverture :
Aix-en-Provence
43°31'29.67''N
5°27'14.92''E

Droits :
Contrat de dépôt et de diffusion signé avec Marceau Gast et Hélène Claudot-Hawad spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Entretien biographique avec Marceau Gast, ethnologue

Type :
archives sonores
sound

Source :
3383

Citation

enquêteur : Claudot-Hawad, Hélène et informateur : Gast, Marceau, “Marceau Gast, ethnologue, évoque l'expérience des Centres Sociaux Educatifs d'Algérie (1955-1962) dans le contexte de la guerre d'indépendance algérienne,” Portail du patrimoine oral, consulté le 18 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117032.