Témoignage d'une femme née dans les années 1950, fille et épouse d'employés des Forges et Chantiers navals de La Seyne-sur-Mer, au sujet de leur vie respective aux Chantiers et de ses observations personnelles

Auteur(s) :
enquêteur : Léoville, Marina
enquêteur : Martinez, Lucas
informateur : Martinez, Catherine
commanditaire : Histoire et patrimoine seynois

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9567
mmsh9567

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice, employée à la Sécurité Sociale à La Seyne-sur-Mer est la fille et l'épouse d'employés aux Forges et Chantiers navals de La Seyne-sur-Mer. Elle a deux filles et un garçon. Pour rester vivre à La Seyne-sur-Mer avec son mari, elle passe un concours pour travailler à la Sécurité Sociale. Ses parents sont d'origine suisse allemande, ils ont été chassés par la crise de mines d'Alsace. Son père était charpentier et traçait des tirants d'eau. Il supervisait aussi les lancements des bateaux. Il avait acheté une maison avec jardin ce qui leur permettait d'avoir une petite basse-cour et des légumes. Par ailleurs, il utilisait ses temps libres à travailler le bois et vendait le produit de son bricolages. Ses amis étaient d'origine alsacienne, mais il avait aussi des collègues de travail et entretenait de bonnes relations avec ses voisins (solidarité de construction et de voisinage). En ce qui concerne l'éducation de leurs trois filles, elles devaient sortir de leurs conditions et passer des concours, ce qu'elles ont toutes fait. Pour l'informatrice, les évènements marquants des Chantiers sont les lancements de bateaux, le pont basculant et les visites des bateaux. Son mari est d'abord technicien aux Chantiers navals. Il veut devenir ingénieur et suit des cours du soir à la CNAM, puis il décide de prendre 3 ans de formations, ce à quoi les chantiers s'opposent. Ils veulent sa démission, l'intervention du syndicat lui permet de poser des congés sans solde. Ceci lui permet d'éviter les problèmes de conversion par la suite. Il travaille à l'Arsenal de Toulon et va prendre une retraite anticipée car il a été exposé à l'amiante.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
chantier naval
amiante
attachement au travail
baptême de navire
carrière professionnelle
condition sociale de la femme
cessation d'activité
colonie de vacances
comité d'entreprise
histoire familiale
identité culturelle
migration
relation de travail
relation mère-enfant
rémunération
sentiment d'appartenance
solidarité
années 1940
années 1950
guerre de 1939-1945
années 1980
années 2000

Date :
2007-01-27

Format :
mp3
fichier numérique en format compressé
48min

Langue :
français
fre

Couverture :
La-Seyne-sur-Mer
43° 5'40.08''N
5°52'58.30''E

Droits :
Contrat d'utilisation signé entre l'enquêteur et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion mis en oeuvre par l'association Histoire et patrimoine seynois (copie à la phonothèque).
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Archives sonores autour des femmes et des chantiers de La Seyne-sur-Mer

Type :
archives sonores
sound

Source :
3336

Citation

enquêteur : Léoville, Marina et al., “Témoignage d'une femme née dans les années 1950, fille et épouse d'employés des Forges et Chantiers navals de La Seyne-sur-Mer, au sujet de leur vie respective aux Chantiers et de ses observations personnelles,” Portail du patrimoine oral, consulté le 22 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/116884.