Témoignage d'un ancien cheminot des ateliers SNCF d'Arles sur son déroulement de carrière débutée à Casablanca (Maroc) et terminée à Arles

Auteur(s) :
enquêteur : Amellal, Kristel
informateur : 1140
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9064
mmsh9064

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informateur est né à Casablanca en 1925. Après avoir passé son certificat d'étude, il entra dans une école technique (mécanique, conduite de machines-outils, dessin industriel, technologie). Il travailla quelques temps dans le privé avant d'être mobilisé pendant la seconde guerre mondiale. Incorporé dans l'armée de l'air pour la détection aérienne, il vint en France, où il rencontra sa future épouse originaire d'Aix-en-Provence, puis partit en Allemagne. Démobilisé en 1946, il rentra à Casablanca avec son amie où ils se marièrent. L'informateur passa un essai pour entrer aux CFM (Compagnie des Chemins de Fer du Maroc) puis il intégra la section mécanique d'un atelier CFM. Il fut conducteur de machines-outils (tours électriques, fraiseuses, étaux-limeurs), spécialiste du tour. L'informateur, sa femme et ses trois enfants furent contraints de quitter le Maroc en 1959. Il intégra les ateliers SNCF d'Arles en juillet de la même année. Il entra dans la section de mécanique générale (1959-1974) pour travailler sur les machines-outils. Il passa ensuite un examen de technicien d'entretien. Alors que les ateliers d'Arles étaient sur le point de fermer, le travail se concentra autour du wagonnage. L'informateur fut alors chargé de la révision des freins sur les wagons de marchandise de 1974 à 1981, année de sa retraite. Dès les années 1970, la fermeture des ateliers SNCF d'Arles fut annoncée. Syndiqué pendant quelques temps, il participa aux manifestations initiées par les différents syndicats contre la fermeture des ateliers. Concernant les autres mouvements de revendication, il considère qu'il y a eu parfois des dérives politiques et que certaines grèves n'étaient pas légitimes.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
cheminot
atelier
communauté pied-noire
rapatriement
mécanique
locomotive
vocabulaire technique
langage professionnel
technique ferroviaire
histoire de l'entreprise
entreprise en difficulté
cessation d'activité
grève
outil d'art et d'artisanat
métal
sécurité au travail
Équipement de Protection Individuelle
wagon
bricolage
daltonisme
machine-outil
vêtement de travail
Ateliers SNCF d'Arles
ONCF
Atelier des roues et ressorts des ateliers SNCF d'Arles
Chaudronnerie de fer des ateliers SNCF d'Arles
Atelier de mécanique générale des ateliers SNCF d'Arles
Forge des ateliers SNCF d'Arles
Magasin d'outillage des ateliers SNCF d'Arles
années 1950
guerre de 1939-1945
1981

Date :
2008-06-03

Format :
1 MD
2h 19min

Langue :
français
fre

Couverture :
Arles
43°40'35.94''N
4°37'40.09''E

Droits :
Contrat de dépôt et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Témoignages sur les ateliers SNCF d'Arles

Type :
archives sonores
sound

Source :
2910

Citation

enquêteur : Amellal, Kristel, informateur : 1140, et commanditaire : Museon Arlaten, “Témoignage d'un ancien cheminot des ateliers SNCF d'Arles sur son déroulement de carrière débutée à Casablanca (Maroc) et terminée à Arles,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115716.