Un villageois de Fontan se souvient de l'occupation italienne et allemande du village pendant la seconde guerre mondiale et de la déportation de Turin de 1944

Auteur(s) :
commanditaire : MSH de Nice
enquêteur : Foucou, Julien
informateur : Inconnu
auteur personne morale : AD06
auteur personne morale : LASMIC

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9161
mmsh9161

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'un des informateurs cite quelques proverbes en italien pour illustrer son récit.
Le permier informateur se souvient des occupations italiennes et allemandes de Fontan pendant la guerre de 1939-1945. A l'époque, il n'a que 13 ans. Lors de l'occupation italienne, la frontière s'arrêtait à la sortie du tunnel de Saorge. Les italiens entretenaient de bonnes relations avec les villageois et ils aidaient les habitants (don de grains). D'après l'informateur, la présence des italiens dans la région était plus une annexion qu'une occupation. Les italiens cherchaient plutôt à insufler le sentiment d'appartenance à l'Italie qu'à imposer leur présence (proverbes italiens écrits partout, instituteur italien, embrigadement des enfants). Mais cela restait relativement supportable comparé à l'occupation allemande. Lorsque les italiens s'en vont, les villageois récupèrent leur ravitaillement. Le passage des frontières était alors très compliqué (douane, gendarmerie) : pour revenir à Fontan en partant de Nice, il fallait prendre le train de Beausoleil jusqu'à Breil et monter de Breil à Fontan à pied. Lors de l'occupation allemande, l'oncle de informateur découvre des aviateurs anglais prisonniers de guerre des allemands. L'informateur est très touché par cette rencontre et se souvient d'avoir aidé son oncle à amener les aviateurs jusqu'à Berghe. 20 ans après ces événements, les aviateurs sont revenus au village pour les remercier. L'informateur décrit ensuite en détail, la déportation des villageois vers Turin (1947) suite à l'attaque de l'Authion. Ceux qui le voulaient pouvaient rester au village pour aider les allemands à creuser les tranchées, ramasser les corps ou ravitailler les camps. Le père de l'informateur décide de partir à Turin pour protéger sa femme et sa fille des viols. Ils vont à pied jusqu'à Tende où ils prennent le train. Pour le retour, les convois passent par la Suisse. L'informateur décrit précisément l'organisation des casermettes de Turin, où il passe 5 mois. Chaque chambrée était composée de 6 chambres avec des rangées de lavabos et deux poêles. Très bien reçus par les italiens, les déportés souffraient surtout de la faim. Ils mangeaient du riz tous les jours et ceux qui le voulaient,pouvaient travailler en ville pour gagner de l'argent (libre circulation). Lorsque la guerre se termine, plusieurs convoissont organisés pour le rapatriement des déportés. Fontan est alors occupé et l'informateur s'installe à Nice car le village est inaccessible à cause des routes coupées. Il fallait présenter des laissers-passers pour franchir les frontières et les relations franco-italiennes n'étaient pas privilégiées. En 1947, le rattachement de Fontan à la France a été une catastrophe. De nombreux postes de fonctionnaires (brigades, douaniers, agents de gare, agents EDF, fonctionnaires italiens) ont été supprimés. Cette suppression d'emplois a eu un lourd impact sur l'économie locale du village. Lors de la libération, l'informateur se souvient d'être allé à la Brigue pour fêter l'événement.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
opération militaire
déportation
frontière
sentiment d'appartenance
ravitaillement
maquisard
prisonnier de guerre
interférence des langues
viol
multilinguisme
relation intercommunautaire
douane
gendarmerie
aménagement du territoire
bombardement
économie rurale
Badoglio, Pietro
Mussolini, Benito
Bataillon de chasseurs alpins
Compagnie des Chemins de fer Paris-Lyon-Méditerranée
EDF
guerre de 1939-1945
1937-1939
fascisme italien
1944
Occupation allemande
Déclaration de guerre italienne
Armistice franco-allemande de 1940
Occupation italienne
Réquisition
Débâcle
Rattachement des communes de Tende et de la Brigue à la France (1947)
Résistance
années 1930

Date :
2007

Format :
1 fichier num.
44min

Langue :
français
fre

Couverture :
Fontan
44° 0'18.98''N
7°33'15.54''E

Droits :
Droits en cours de recherches.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Enquêtes d'histoires orales dans les vallées de la Roya et de la Bevera

Type :
archives sonores
sound

Source :
3006

Citation

commanditaire : MSH de Nice et al., “Un villageois de Fontan se souvient de l'occupation italienne et allemande du village pendant la seconde guerre mondiale et de la déportation de Turin de 1944,” Portail du patrimoine oral, consulté le 9 décembre 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115665.