Randi Deguilhem, née aux Etats-Unis, directrice de recherche au CNRS, retrace son parcours de recherche sur les fondations religieuses en Syrie

Auteur(s) :
informateur : Deguilhem, Randi
enquêteur : Ginouvès, Véronique
enquêteur : Granet-Abisset, Anne-Marie

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=12063
mmsh12063

Type :
archives sonores
Sound

Description :
: Randi Deguilhem est née dans l’Etat du New Jersey aux Etats-Unis. Elle s’inscrit au Douglass college, qui est une université exclusivement féminine avec une politique centrée sur la réussite féminine. Elle poursuit alors des études “classiques” en histoire gréco-romaine. Grâce à un cours sur la Syrie dans l’Antiquité et à un voyage collectif en été 1979 où elle découvre la Jordanie, l’Egypte et la Syrie, elle décide d’apprendre l’arabe et de se spécialiser dans l’histoire du Moyen-Orient. Elle obtient une bourse pour faire ses études doctorales à Damas, où elle reste deux ans. Son sujet de thèse porte sur la vie socio-économique à Damas au 19e siècle, pendant l’époque ottomane. Dans le cadre de sa recherche, elle est encadrée par deux historiens : Bayly Winder et Robert McChesney, spécialiste des fondations religieuses, ce qui deviendra son sujet de prédilection. Elle soutient sa thèse de doctorat (PhD) en 1986 à l’Université de New York. Elle s’installe ensuite à Aix-en-Provence pour rejoindre son mari français et s’inscrit en DEA à l’Université de Provence. Plutôt que de se lancer dans une deuxième thèse, elle prépare une habilitation à diriger la recherche sous la direction d’André Raymond, sur le phénomène de waqf en Syrie. En 1990, elle obtient un poste d’allocataire de recherche à l’Institut Français d'Etudes Arabes de Damas (IFEAD) et part en Syrie avec ses enfants pour une durée de 4 ans. Elle rentre en France en septembre 1995 pour soutenir l’habilitation. Outre son sujet sur les fondations religieuses, une autre thématique traverse sa recherche, autour des questions de genre. A ce propos, elle évoque un projet de film documentaire réalisé à partir d’entretiens de femmes de Damas : "Paroles de Syriennes au Travail". En 1996, elle obtient un poste de chargé de recherche à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme au sein du laboratoire de l’IREMAM où elle travaille jusqu’en 2012, avant de rejoindre le laboratoire TELEMME. Dans ce cadre, elle s’investit dans un programme GDRI (Groupement de Recherche Internationale) sur les fondations pieuses waqf-habous des régions musulmanes et leurs communautés confessionnelles, de 2012 à 2016.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
historien
chercheur(e)
histoire
Habilitation à Diriger des Recherches (HDR)
enseignement de l'histoire
histoire orale
archives
destin de femme
genre sexuel
arabe
enquête filmée
waqf
parcours d'historien
directeur(trice) de recherche
Institut Français d'Etudes Arabes de Damas
Raymond, André (1925-2011)
IREMAM
Aix-Marseille Université
TELEMME
seconde guerre du Golfe
Mandat français sur la Syrie et le Liban

Date :
2014-12-12

Format :
44.1 Hz 16 bit
1 h 55 min

Langue :
fre

Couverture :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme (Aix-en-Provence)

Droits :
Contrat signé avec l'informatrice le 05-10-2016
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Entretiens enregistrés dans le cadre de l'ANR Histinéraires
Entretiens enregistrés dans le cadre de l'ANR Histinéraires

Type :
archives sonores
Sound

Source :
5191

Citation

informateur : Deguilhem, Randi, enquêteur : Ginouvès, Véronique, et enquêteur : Granet-Abisset, Anne-Marie, “Randi Deguilhem, née aux Etats-Unis, directrice de recherche au CNRS, retrace son parcours de recherche sur les fondations religieuses en Syrie,” Portail du patrimoine oral, consulté le 23 janvier 2020, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/121408.