Témoignage d'un ancien opérateur plombier tuyauteur à l'entreprise Coder de Marseille, en poste de 1962 à 1969, à propos de son travail à l'usine

Auteur(s) :
commanditaire : AD 13
auteur personne morale : Paroles Vives
informateur : Maunier, Daniel
informateur :

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=12111
mmsh12111

Type :
archives sonores
Sound

Description :
L'informateur est né en 1946, dans le quartier de Saint-Marcel à Marseille. Il obtient un CAP de chauffagiste et entre à l'entreprise Coder en 1962. Il y exerce le métier de plombier tuyauteur jusqu'en 1969 et part ensuite travailler dans la réparation navale. Il occupe au départ le poste d'ouvrier qualifié OP1 et arrive jusqu'au grade OP3 au fil des années (1 min). Il relate l'arrivée du PVC en plomberie en France car jusque-là il travaillait seulement avec le plomb et le cuivre. Il a alors appris à travailler cette matière sur le tas. Il était dans un atelier où il montait les tuyaux en PVC pour les wagons. Il faisait aussi la tuyauterie du système de freinage et était amené à faire les rivets (4 min). Il parle de ses horaires de travail et du peu d'évolutions technologiques dans son travail (8 min). Il faisait aussi le démontage de la tuyauterie pour refaire du neuf car il faisait uniquement de la réparation des wagons (10 min). Il explique comment il travaillait avec les différents corps de métiers sur un même wagon. Lui était au service de la tuyauterie et travaillait avec cinq autres tuyauteurs. Il explique comment il préparait au préalable les coudes des tuyaux dans l'atelier, autant pour les freins des wagons que pour les systèmes d'alarme (12 min). L'informateur aborde les relations de travail avec les autres employés et parle de la bonne ambiance au travail. Il y avait de l'entraide entre eux, il relate alors une anecdote où plusieurs employés étaient venus travailler le samedi pour arranger une erreur d'un collègue (18 min). Il évoque à présent la grève qu'il a connue en 1967 mais il a préféré ne pas y participer étant donné qu'il était nouveau à l'entreprise. En revanche, il a tenu les piquets de grève en mai 68 comme la majeure partie des employés (20 min). L'informateur a eu pour directeur le gendre de l'un des frères Coder, il relate les rapports avec lui et les supérieurs. (23 min). La sécurité est maintenant abordée et il raconte qu'il travaillait avec des machines rudimentaires (25 min). L'informateur témoigne ensuite du dynamisme du quartier de Saint-Marcel quand il y avait encore l'usine Coder en activité et évoque la désindustrialisation de la vallée de l'Huveaune (30 min). Il parle de l'embauche familiale dans l'entreprise et de sa politique sociale. Puis, il explique qu'il y avait beaucoup d'ouvriers d'origine immigrée, notamment des Grecs et des Italiens (33 min). Il termine en évoquant l'équipe de football Coder dans laquelle il a joué (40 min).

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
relation de travail
condition de travail
travail en usine
solidarité ouvrière
évolution du métier
sécurité au travail
embauche familiale
travailleur immigré
grève
Coder
années 1960
mai 1968

Date :
2016-01-26

Format :
1 carte SD, 44khz/16bits
41min

Langue :
français
fre

Couverture :
Marseille

Droits :
Signature d'un contrat avec l'informateur et d'une convention entre les AD13, Paroles Vives, et la MMSH spécifiant les droits d'utilisation pour tous les partis.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée

Relation(s) :
Une histoire sociale du territoire à travers les mémoires orales des industries à Marseille

Type :
archives sonores
Sound

Source :
5174

Citation

commanditaire : AD 13 et al., “Témoignage d'un ancien opérateur plombier tuyauteur à l'entreprise Coder de Marseille, en poste de 1962 à 1969, à propos de son travail à l'usine,” Portail du patrimoine oral, consulté le 27 janvier 2020, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/119998.