Témoignage d'un ancien mécanicien et technicien à l'entreprise Nestlé de Marseille, à propos de sa carrière professionnelle de 1957 à 1991 et de son engagement syndical

Auteur(s) :
commanditaire : AD 13
auteur personne morale : Paroles Vives
enquêteur : Maniaval, Elodie
informateur : 1415

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=12101
mmsh12101

Type :
archives sonores
Sound

Description :
L'informateur, né à Meyrargues, est âgé de 81 ans. Il commence par raconter comment il a été embauché chez Nestlé en 1957, par le biais de l'équipe de football de l'entreprise (1 min). Il relate ensuite l'évolution professionnelle qu'il a connue dans l'entreprise. Avec son CAP mécanicien, il rentre à l'atelier mécanique au secteur fabrication du Nescafé. Il y travaille pendant 20 ans mais, ne s'y plaisant pas vraiment, il décide de suivre des cours du soir et des stages d'entreprise pour monter les échelons. Il devient alors ouvrier spécialisé de troisième catégorie. Il a ensuite l'opportunité de rentrer au bureau d'études, il y sera technicien pendant 11 ans (7 min). L'informateur revient sur son expérience à l'atelier mécanique, il y parle de la bonne ambiance et de la transmission des savoir-faire (12 min). Il décrit à présent son travail de mécanicien et explique la fonctionnement de l'usine en décrivant les différentes structures du site. Il détaille le bâtiment où est produit le Nescafé en expliquant la fonction de ses cinq étages (19 min). L'informateur évoque les conditions de travail et l'entraide qu'il y avait entre les employés de l'atelier (24 min). Il parle ensuite des compétences qu'il a acquises en tant que mécanicien et qui lui ont ensuite servi au bureau d'étude. Il évoque les difficiles relations entre les ouvriers et le bureau d'études mais explique qu'elles se sont horizontalisées grâce au football. Il aborde également les rapports avec la direction et Nestlé, le seul groupe qu'il ait connu à la tête de l'entreprise (27 min). Il revient sur son travail au bureau d'études qui consistait à archiver les plans de l'usine et explique les préférences qu'il avait pour ce poste par rapport à celui de mécanicien. Il parle alors de la pénibilité du travail en tant qu'ouvrier (34 min). L'informateur évoque l'embauche familiale, le nombre important de couples qui travaillaient à l'usine. Il témoigne de la courte expérience que sa femme a eue à l'entreprise (42 min). Il renseigne aussi sur la politique d'ouverture de l'entreprise, avec notamment des visites de l'usine, une salle de publicité sur le site, l'équipe de football Nestlé (45 min). Il en vient à aborder les différents produits qui étaient fabriqués au secteur café et au secteur chocolat, puis détaille l'élaboration du café lyophilisé (49 min). L'informateur parle de son affinité pour le Nescafé ; il l'achetait au magasin d'entreprise où les prix étaient réduits. Il explique ensuite que le type de Nescafé variait selon le pays pour lequel il était fabriqué (53 min). Il énumère les compétences à mobiliser dans son travail de mécanicien et lorsqu'il était au bureau d'études. Il exprime ensuite sa fierté d'avoir connu une évolution professionnelle tout au long de sa carrière et d’avoir intégré le bureau d'études (59 min). L'entretien s'oriente sur son engagement syndical. Il parle des grèves auxquelles il a participé et des tâches qui lui étaient conférées en tant que délégué syndical. Il témoigne des revendications qu'il a faites remonter en faveur des employés (1 h 07 min). L'informateur aborde les liens entre l'usine et le territoire. Des rails arrivaient directement sur le site de l'usine pour acheminer le cacao. Beaucoup d'employés étaient des paysans qui cumulaient le travail à l'usine et aux champs. Il parle aussi des nuisances autour de l'usine, engendrées par le brûlement du marc de café (1 h 18 min). L'informateur évoque la politique sociale de l'entreprise avec la mise en place de logements pour les employés au moment de la construction de l'usine, les colonies de vacances, la mutuelle d'entreprise (1 h 24 min). De par son statut de délégué syndical, il témoigne de la satisfaction qu'il a eue à endosser le rôle de médiateur pour certains employés (1 h 32 min). Pour finir, l'informateur aborde la division sexuelle du travail. Beaucoup de femmes travaillaient au conditionnement alors que les hommes étaient à la fabrication et au bureau d'études (1 h 36 min).

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
transmission d'un savoir
apprentissage
carrière professionnelle
embauche familiale
relation maître-serviteur
condition de travail
relation de travail
grève
syndicat
division sexuelle du travail
café
années 1960

Date :
2015-12-09

Format :
1 carte SD, 44khz/16bits
1h 39min

Langue :
français
fre

Couverture :
Marseille

Droits :
Signature d'un contrat avec l'informateur et d'une convention entre les AD13, Paroles Vives, et la MMSH spécifiant les droits d'utilisation pour tous les partis.
Consultable sur autorisation

Relation(s) :
Une histoire sociale du territoire à travers les mémoires orales des industries à Marseille

Type :
archives sonores
Sound

Source :
5164

Citation

commanditaire : AD 13 et al., “Témoignage d'un ancien mécanicien et technicien à l'entreprise Nestlé de Marseille, à propos de sa carrière professionnelle de 1957 à 1991 et de son engagement syndical,” Portail du patrimoine oral, consulté le 27 janvier 2020, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/119991.