Un ancien berger témoigne de la vie autrefois à Châteauneuf: fêtes villageoises et vie agricole plus particulièrement

Auteur(s) :
enquêteur : Joly, Jean-Pierre
informateur : Ailhaud, Hubert

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=10269
mmsh10269

Type :
archives sonores
sound

Description :
Un informateur, ancien berger raconte ses souvenirs. Il parle des relations avec les autres bergers, leur lieux de pâturages et les endroits où l’on trouvait du bois. Il parle de son cousin qui était garde forestier avant la première guerre mondiale. Son grand-père a participé à la création d’écoles à Châteauneuf et à Lange à la fin du 19ème siècle. L’informateur témoigne de fêtes religieuses qui étaient pratiquées autrefois dans la vallée, comme la Saint-Sébastien et la Saint-Marc. Ces fêtes villageoises étaient l’occasion de se retrouver autour d’un café et de danser au rythme de la musique. Il raconte une anecdote sur un vendeur de tortillons qu’il appelle ‘’croque-mort’’. Les jeux de fête sont également abordés. Pour le jeu de chasse, quelqu’un apportait un coq que l'on attachait dans un champs. Les habitants payaient pour pouvoir tirer sur le coq et celui qui le touchait le premier avait le droit de l'emporter chez lui. Un jeu de course réservé aux hommes est évoqué, ainsi que le jeu des ‘’trois sauts’’ et la course aux oeufs. Un passage parle des fours à pain, Il parle aussi des moyens de transports (omnibus, jardinière, char)des veillées organisées entre les habitants pour s’entraider à trier les noix, des jeunes qui se réunissaient dans les fermes familiales pour siffler ou jouer de la flûte. Il explique les différentes manières de préparer le cochon : salage de la viande dans le pétrin. Au milieu de l’enregistrement, l’informateur chante une chanson en provençal. Les courses de chevaux qui avaient lieu dans les villages alentours sont passées en revue. Pour les mariages, une poule était offerte aux habitants. Les hommes mangeaient entre eux, puis un bal était organisé et les femmes les rejoignaient. La conversation se termine sur la vie agricole. Le blé était semé après la Saint-Michel. Les troupeaux étaient sortis été comme hiver, sauf par temps de neige. L’agnelage se faisait entre février et mars pour que les agneaux soient prêts à vendre en été.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
bois
jeu collectif
jeu de saut et de course
jeu avec les animaux
fête villageoise
fête votive
four à pain
religion
élevage des ovins
blé
veillée
mode de transport
guerre de 1914-1918
1887
recette du ragoût de morue

Date :
1988-04

Format :
1 cass.
59min

Langue :
français
fre

Couverture :
Saint-Vincent-sur-Jabron
44°10'16.98"N
5°44'31.60"E

Droits :
Contrat d'autorisation et de diffusion signé par l'informateur et l'enquêteur autorisant la diffusion en libre accès sur un réseau de partenaires.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée

Relation(s) :
Témoignages sur la vie et les pratiques sociales entre la première et la seconde guerre mondiale dans la vallée du Jabron

Type :
archives sonores
sound

Source :
4103

Citation

enquêteur : Joly, Jean-Pierre et informateur : Ailhaud, Hubert, “Un ancien berger témoigne de la vie autrefois à Châteauneuf: fêtes villageoises et vie agricole plus particulièrement,” Portail du patrimoine oral, consulté le 17 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/119168.