Une mère de famille raconte les événements à Marseille durant la deuxième guerre et sa lutte pour le ravitaillement

Auteur(s) :
enquêteur : Durand, Corinne
informateur : Durant, Marie-Rose

Editeur :
Phonothèque MMSH

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=10764
mmsh10764

Type :
archives sonores
sound

Description :
L’informatrice, née en 1908 et originaire de Pertuis habite à Marseille depuis 1924. Elle démarre son récit par une chronologie des événements historiques. Avant son mariage elle travaille dans diverses boutiques dont une galerie d’art et une pâtisserie. Elle fait une description des rues de Marseille et de leurs ambiances. Elle se marie en 1932 et se consacre ensuite à son foyer et à ses trois enfants. Elle se souvient de l’incendie des nouvelles Galeries à Marseille en 1938 qui a d’abord été interprété pour un attentat contre Baladier, alors logé à l’Hôtel de Noailles. En août 1939, le couple habite un mois à Villelaure pour se mettre à l’abri des événements. Lorsqu’ils retournent à Marseille en septembre, la guerre a été déclarée. A Marseille, elle garde un souvenir de l’organisation de défense passive puis des bombardements en 1940. Son oncle est arrêté comme communiste sur une fausse dénonciation : il est envoyé en camp de concentration à Clermont-Ferrant où il se suicide en se jetant sur des barbelés. L’enquêtrice enchaîne sur le sujet des restrictions. L’informatrice raconte sa lutte pour nourrir ses enfants, et donne des astuces pour cuisiner en temps de guerre : le poisson frit dans la bière et la soupe aux fanes de radis. Elle se rappelle de l’évacuation du quartier du Panier, dont les habitants sans famille ont été dirigés au camp de Fréjus. Un cousin de la famille a, lui été envoyé par son contremaître au travail obligatoire alors qu’il avait seulement 18 ans. Il reviendra de Katowice en Pologne à pied en traversant la Roumanie. L’informatrice se souvient de résistants marseillais, dont Yves Lariven, qui a donné son nom à une rue de Marseille. Enfin, l’informatrice termine son récit par l’arrestation d’une famille de commerçants, probablement d’origine juive, auquelle elle a assisté.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
rationnement alimentaire
bombardement
dénonciation
travail forcé
arrestation
travail des femmes
vie quotidienne
condition de vie
Barthou, Louis
Chamberlain, Neville
évacuation du quartier du Panier
guerre de 1939-1945
Bombardement de Marseille

Date :
Année universitaire 1982-1983

Format :
1 cass.
43 min

Langue :
français
fre

Couverture :
s.l.

Droits :
Contrats d'utilisation signés avec les responsables du programme universitaire.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée

Relation(s) :
Celles qui n'ont pas écrit

Type :
archives sonores
sound

Source :
4763

Citation

enquêteur : Durand, Corinne et informateur : Durant, Marie-Rose, “Une mère de famille raconte les événements à Marseille durant la deuxième guerre et sa lutte pour le ravitaillement,” Portail du patrimoine oral, consulté le 17 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/118463.