Un enseignant d’origine Corse donne son opinion politique sur la montée des extrêmes en 1936 et le mouvement irrédentiste italien

Auteur(s) :
enquêteur : Felici, Paul
informateur : Antona, (Monsieur)

Editeur :
Phonothèque MMSH

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=10813
mmsh10813

Type :
archives sonores
sound

Description :
Durant cet entretien, l’enquêteur n’intervient qu’à travers quelques acquiescements. L’informateur évoque des sujets sur lequel il a des idées très précises et qu’il a sans doute l’habitude d’évoquer. Il est professeur au collège de Sète de 1935 à 1939 puis nommé dans la ville de Grenoble. Il commence d’abord par parler de la démission de Léon Blum suite à son refus de participer à la Guerre d’Espagne. Il condamne la réaction des communistes qui ont été, par exemple, jusqu’à lui interdire l’accès à un restaurant où il avait ses habitudes. Il qualifie ces actes d’ “outrances”, un terme qu’il répète à plusieurs reprises. Il dresse un parallèle avec la politique contemporaine en évoquant François Mitterrand et Jacques Chirac. Il se définit lui-même comme un “centriste” se méfiant des extrêmes. Il évoque l’instabilité ministérielle après le gouvernement d’Herriot en 1932 et le scandale Staviski. Corse d’origine, il se considère avant tout comme un français et refuse de défiler sous le drapeau nationaliste corse. Il dénonce le mouvement irrédentiste italien qui milite en faveur du rattachement de la Corse à l’Italie. Il récite l’hymne national corse et fait remarquer ses origines irrédentistes.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
idéologie politique
identité nationale
régionalisme politique
langue corse
sentiment d'appartenance
Blum, Léon
Daladier, Edouard
Mitterrand, François
Chirac, Jacques
Herriot, Edouard (1872-1957)
Croix-de-feu
Front populaire
Guerre d'Espagne
guerre de 1939-1945
chanson célébrant une communauté

Date :
Année universitaire 1980-1981

Format :
1 cass.
24 min

Langue :
français
fre

Couverture :
s.l.

Droits :
Contrats d'utilisation signés avec les responsables du programme universitaire.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée

Relation(s) :
Celles qui n'ont pas écrit

Type :
archives sonores
sound

Source :
4758

Citation

enquêteur : Felici, Paul et informateur : Antona, (Monsieur), “Un enseignant d’origine Corse donne son opinion politique sur la montée des extrêmes en 1936 et le mouvement irrédentiste italien,” Portail du patrimoine oral, consulté le 18 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/118448.