Une mère et sa fille témoignent des pratiques agricoles à Buis-les-Baronnies à partir de leur propre histoire de famille

Auteur(s) :
enquêteur : Amir, Magali
informateur : Etienne, Julie
informateur : Bres, Jeanne

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=10218
mmsh10218

Type :
archives sonores
sound

Description :
Une mère et sa fille témoignent de l’histoire de leur famille et par là même, de l’évolution des pratiques et usages dans la région. La mère nous renseigne sur le double usage du provençal et du français. Le provençal se parlait lorsqu’elle était enfant à la maison, tandis qu’elle apprenait le français à l’école. Désormais, elle ne parle le “patois”qu’avec quelques personnes âgées. Elle témoigne de l’évolution de l’éducation, du travail et en particulier de l’évolution des pratiques agricoles. Les parents de l’informatrice étaient paysans mais avaient reçu un enseignement chez les moines. Elle évoque une activité pratiquée par les femmes avant la guerre de 14-18 et maintenant disparue : l’élevage des vers à soie. Elle décrit tout le processus de la sériciculture et la division du travail entre les femmes qui s’occupaient des cocons couchés sur des genêts et les hommes qui aidaient à ramasser les feuilles de mûrier. L’informatrice et sa fille ont pu retracer l’histoire de leur famille depuis les années 1700. Leurs ancêtres ont toujours été dans l’agriculture. Dans l’exploitation familiale -aujourd’hui reprise par les petits-enfants, étaient cultivés les céréales, vignes, oliviers et arbres fruitiers. La fille prend l’exemple de l’évolution de la place du tilleul, qui ne se ramasse plus autant qu’avant. Les employés “à l’année” ont été remplacés par des “hippies” ou “marginaux” non déclarés qui sont entrés dans l’agriculture par dépit et par manque d’argent. La main d’oeuvre s’est mécanisée, et la mère le déplore, avec un regard très négatif sur l’évolution de la civilisation.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
sériciculture
emploi de la langue régionale
tilleul
généalogie
évolution des techniques
apprentissage de la langue
relation enseignant-élève
scolarité
division sexuelle du travail
Gardon, Ferdinand
Lei espeiandra

Date :
1997-07-01

Format :
1 cass.
39min

Langue :
français
provençal
fre

Couverture :
Buis-les-Baronnies
44°16'34.27"N
5°16'26.87"E

Droits :
Contrat d'autorisation et de diffusion signé par l'informateur et l'enquêteur autorisant la diffusion en libre accès sur un réseau de partenaires.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée

Relation(s) :
Enquêtes ethnobotaniques dans les Alpes-de-Haute-Provence

Type :
archives sonores
sound

Source :
4072

Citation

enquêteur : Amir, Magali, informateur : Etienne, Julie, et informateur : Bres, Jeanne, “Une mère et sa fille témoignent des pratiques agricoles à Buis-les-Baronnies à partir de leur propre histoire de famille,” Portail du patrimoine oral, consulté le 18 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117800.