Témoignage d'une fille et femme de salarié des chantiers navals de La Seyne-sur-Mer née dans les années 1940 à propos des métiers et des avantages sociaux de l'entreprise

Auteur(s) :
enquêteur : Grosjean, Frédérique
informateur : 1160
commanditaire : Histoire et patrimoine seynois

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9451
mmsh9451

Type :
archives sonores
sound

Description :
Cet entretien est le second pour l'informatrice avec la même enquêtrice. Celle-ci retrace tout d'abord le parcours professionnel de son père au sein de cette entreprise et les différents métiers qu'il y a exercés, notamment celui de grutier. Elle indique qu'il n'a pas bénéficié de formation professionnelle spécifique, mais il a appris son métier "sur le tas". Son père parlait volontiers de son travail à sa famille, notamment avec les oncles de l'informatrice qui travaillaient également aux chantiers. L'informatrice considère que le salaire de son père aux chantiers faisait bien vivre la famille qui pouvait se permettre de partir en vacances chaque année. Elle parle également des activités sportives et culturelles (musique aux JMF, Jeunesses Musicales Françaises) qu'elle pratiquait étant jeune. L'informatrice évoque alors quelques festivités qui avaient lieu à La Seyne-sur-Mer pendant le fonctionnement des chantiers navals. Jeune fille, elle allait à la bibliothèque des chantiers, mais la fermeture eut des conséquences sur ce genre de structure. L'informatrice revient sur les carrières professionnelles de ses oncles, tous deux charpentiers aux chantiers navals de La Seyne-sur-Mer. Ils n'avaient pas de formation professionnelle au préalable et ils ont quitté les chantiers à leur fermeture. L'informatrice parle ensuite de sa rencontre avec son mari, de son travail de dessinateur industriel dans un bureau d'études des chantiers navals de La Seyne-sur-Mer et de sa reconversion à l'Arsenal de Toulon (concours) payée par l'entreprise des chantiers. Engagée syndicalement, elle suivait certains mouvements de grève, tout comme son père et son époux. L'informatrice revient sur les avantages sociaux proposés par les chantiers navals comme les vacances passées dans son enfance avec ses parents et plus tard avec son mari, et des activités sportives proposées par l'entreprise. L'informatrice termine l'entretien en détaillant les horaires de travail de son mari.

Sujet(s) :
enquête
récit de vie
témoignage thématique
chantier naval
ouvrier
bateau
évolution du métier
carrière professionnelle
grue
mémoire familiale
passion du métier
déroulement de la fête
dessin industriel
grève
entreprise en difficulté
cessation d'activité
transmission d'entreprise
relation homme-femme
1946
années 1960
années 1970
années 1980
années 1990

Date :
2007-02-07

Format :
fichier numérique en format compressé
mp3
50min

Langue :
français
fre

Couverture :
La-Seyne-sur-Mer
43° 5'40.08''N
5°52'58.30''E

Droits :
Contrat d'utilisation signé entre l'enquêteur et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion mis en oeuvre par l'association Histoire et patrimoine seynois (copie à la phonothèque).
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Archives sonores autour des femmes et des chantiers de La Seyne-sur-Mer

Type :
archives sonores
sound

Source :
3287

Citation

enquêteur : Grosjean, Frédérique, informateur : 1160, et commanditaire : Histoire et patrimoine seynois, “Témoignage d'une fille et femme de salarié des chantiers navals de La Seyne-sur-Mer née dans les années 1940 à propos des métiers et des avantages sociaux de l'entreprise,” Portail du patrimoine oral, consulté le 12 août 2020, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/117000.