Un habitant du quartier Monplaisir à Arles, raconte l’inondation de son logement survenue en décembre 2003

Auteur(s) :
enquêteur : Mariottini, Jean-Marc
informateur : 1101
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=8884
mmsh8884

Type :
archives sonores
sound

Description :
Lorsque l'inondation est survenue, l'informateur était alité depuis plusieurs semaines pour cause de problèmes de santé. Il vit au quatrième étage d'un immeuble. Les réactions ont été différentes pour ce type de logement, dont le rez-de-chaussée est constitué uniquement de garages, que pour les maisons de plain-pied, car seules les caves ont été touchées. L'informateur a pu voir la scène de sa fenêtre : il a vu l'eau arriver par l'avenue de Stalingrad et il a constaté la curiosité des gens dans la rue puis leur changement de comportement lorsque l'eau s'est répandue et que l'inondation a été plus sérieuse. Ses voisins sont venus le prévenir de l'inondation. Une forme de solidarité s'est créée à ce moment-là. Il est descendu dans son garage, situé au rez-de-chaussée, pour récupérer ses documents importants et un de ses voisins l'a aidé. Une dame âgée ne pouvait plus recevoir la visite de sa famille, donc les habitants de l'immeuble, dont l'informateur, se sont relayés pour lui tenir compagnie. Dans un deuxième temps, tout son immeuble a été évacué et il n'est resté que lui et un voisin. Ils ont sympathisé à cette occasion. Il a ressenti cette expérience comme surréaliste et hors du temps, car leurs activités n'avaient plus d'horaire. L'informateur avoue que les informations données à la radio n'étaient d'aucune aide pour les arlésiens inondés. Les pompiers les ont ravitaillés quelques fois et les voisins qui avaient été évacués leur avaient laissé de la nourriture. Lorsque les pompiers ont proposé à l'informateur de l'évacuer, celui-ci a préféré rester chez lui. Pendant que tout était inondé, il a remarqué le silence total dans la rue. L'éclairage public était quasiment inexistant. Il a eu l'impression d'une ville déserte, et son sentiment a été plus de l'étrangeté que de l'isolement. Il explique les sensations qu'il a eu en voyant le paysage de la ville sous l'eau qui donnait l'impression que le sol était plus haut et que la ville s'y était enfoncée. Il parle de personnalisation de l'eau, dans le sens où toute cette eau ressemblait à une bête posée dans les rues. Dans cette catastrophe, l'informateur a perdu sa voiture, qui était garée devant son immeuble, quelques meubles et des archives qui étaient dans son garage. Un autre type de solidarité s'est créé lors de la décrue, quand les gens sont revenus chez eux. Les amis, la famille et les voisins s'épaulaient pour constater les dégâts. Lorsque l'informateur est ressorti de chez lui et que la vie avait repris son cours normal à Arles, il restait des stigmates dans le paysage des rues. Il raconte l'aide apportée par les bénévoles Allemands du THW. Ils ont aidé les habitants à sortir toutes leurs affaires et ils ont ensuite tout nettoyé au karcher. L'informateur avait déjà vécu l'inondation due aux pluies le 22 septembre 2003. Les quais du Rhône sont un lieu de passage pour l'informateur, de promenade ou même comme itinéraire, mais il pense qu'ils pourraient être mieux entretenus. Pour lui, le plus impressionnant dans un fleuve en crue, c'est le débit de l'eau et le risque qui y est associé.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
inondation
isolement
crue
pluie
solidarité
acceptabilité du risque
infrastructure urbaine
écologie
sécurité civile
pompier
cellule médicale de crise
radio
télévision
entraide
mutation du paysage
ménage
identité collective
identité historique
personnification d'un élément naturel
zone inondable
relation de voisinage
EDF
Sarkozy, Nicolas
Mistral, Frédéric
France Inter
France Info
années 1960
années 1970
septembre
années 1990
décembre
2002
hiver
1986

Date :
2005-09

Format :
2 MD
1h 38min

Langue :
français
fre

Couverture :
Arles
43°40'35.94''N
4°37'40.09''E

Droits :
Contrat de dépot et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion. L'informateur ne souhaite pas que l'enregistrement puisse être écouté sans autorisation préalable.
Non consultable

Relation(s) :
Crue du Rhône et inondation à Arles, décembre 2003 : témoignages de sinistrés

Type :
archives sonores
sound

Source :
2767

Citation

enquêteur : Mariottini, Jean-Marc, informateur : 1101, et commanditaire : Museon Arlaten, “Un habitant du quartier Monplaisir à Arles, raconte l’inondation de son logement survenue en décembre 2003,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115886.