Témoignage d'un ancien cheminot, tourneur fraiseur aux ateliers SNCF d'Arles, sur sa carrière professionnelle et son métier

Auteur(s) :
enquêteur : Amellal, Kristel
informateur : Blanc, Edmond
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=9036
mmsh9036

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informateur entra comme apprenti SNCF en 1946 puis en 1949, il fut embauché aux ateliers SNCF d'Arles en tant qu'ouvrier professionnel 1ère classe et ce jusqu'en 1957. De 1957 à 1958 il passa ouvrier professionnel qualifié 2ème classe, puis ouvrier professionnel qualifié de 1959 à 1971. De 1972 à 1976, il devint ouvrier hautement qualifié et il termina sa carrière de 1972 à octobre 1985 en tant que technicien entretien. L'informateur est l'un des cheminots qui a fermé les ateliers d'Arles car il s'occupait de débarrasser les dernières machines des ateliers au lieu d'être muté. Pour ce travail, il avait constitué une équipe. Dès qu'il fut salarié, l'informateur a été syndiqué à la CGT. Il raconte son métier, son apprentissage comme ajusteur, puis son emploi comme tourneur fraiseur (sur machines-outils). Il explique le principe de la rémunération à la tâche. L'informateur travailla dans plusieurs sections des ateliers (CRMO, mécanique générale, roues et ressorts, forges) et il fabriqua des pièces sur les tours électriques (écrous, segments, essieux). Aux ateliers, il eut différents outils à disposition pour son travail. Chez lui, l'informateur avait également quelques outils et un tour. Il montre et décrit à l'enquêtrice l'une de ses oeuvres : une girouette mécanique en fer forgé qu'il a fabriqué dans son atelier personnel. L'informateur détaille la réparation des wagons et relate quelques blagues faites entre cheminots. Il raconte le déclin des ateliers SNCF d'Arles par la baisse de l'effectif.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
cheminot
atelier
apprentissage
carrière professionnelle
évolution du métier
rémunération à la tâche
outil d'art et d'artisanat
langage professionnel
vocabulaire technique
ferronnerie
sculpture
métal
locomotive
train
wagon
farce
histoire de l'entreprise
cessation d'activité
accident du travail
Équipement de Protection Individuelle
syndicalisme
machine-outil
vêtement de travail
fer
SNCF
Ateliers SNCF d'Arles
EDF
Poste Télégraphe et Téléphone
Blanc, Edmond
Forge des ateliers SNCF d'Arles
Atelier des roues et ressorts des ateliers SNCF d'Arles
1946
années 1950
années 1940
années 1960
années 1970
années 1980
1er janvier 1985

Date :
2007-11-12

Format :
1 MD
2h 10min

Langue :
français
fre

Couverture :
Arles
43°40'35.94''N
4°37'40.09''E

Droits :
Contrat de dépôt et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Témoignages sur les ateliers SNCF d'Arles

Type :
archives sonores
sound

Source :
2883

Citation

enquêteur : Amellal, Kristel, informateur : Blanc, Edmond, et commanditaire : Museon Arlaten, “Témoignage d'un ancien cheminot, tourneur fraiseur aux ateliers SNCF d'Arles, sur sa carrière professionnelle et son métier,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115780.