Le directeur du Centre éducatif et culturel « Les Heures Claires » d’Istres explique sa responsabilité dans le cadre de la modernisation (1990-1992) du centre, conçu par Jean Louis Véret en 1976

Auteur(s) :
enquêteur : Bartoli, Pascale
enquêteur : Bonillo, Jean-Lucien
informateur : Levy, M.

Editeur :
Aix Marseille Univ, CNRS, MMSH, Aix-en-Provence, France - Phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=11891
mmsh11891

Type :
archives sonores
Sound

Description :
L'informateur commence par dresser l’historique de construction du site en mentionnant le terme d’ « expérience pédagogique et collective » menée entre les collectivités locales et l’Éducation nationale. Il fait part du cadre dans lequel est intervenu Jean Louis Véret, en association avec l’entreprise Chaslin (utilisant un procédé de préfabrication novateur appelé GEEP) pour construire rapidement et à moindre coûts. Même s’il ne remet pas en cause la conception générale du site, fonctionnel et tourné vers ses usagers, il déplore une mauvaise gestion des spécificités climatiques locales qui a engendrée un dysfonctionnement dans la circulation des flux humains au sein de l’établissement. Le directeur souligne la réussite d’un collège sans mur d’enceinte et l’élaboration particulièrement sophistiquée de la médiathèque. Il explique ensuite les raisons quant au choix d’implantation de la Maison de la danse en adéquation avec l’esprit du Centre éducatif et culturel et l’évolution des techniques en architecture. Il termine sur les démarches de remise en conformité du site en précisant le respect à une architecture préexistante avec le refus de démolir (contrairement au Lycée Pailleron d'Istres) et présente la dernière intervention sur l’ensemble : la création d’un conservatoire de musique par le biais d’une agence locale (ARCADIA) et non parisienne (dans la mesure où il considère les agences regroupées à Paris « complètement éloignées de la réalité des choses » ).

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
architecte
réhabilitation
patrimoine architectural
renouvellement urbain
centre éducatif et culturel
enseignement et éducation
matériaux de construction
Véret, Jean-Louis (1927-2011)
Trente Glorieuses

Date :
2002-04-30

Format :
1 mini cass. audio
1h 2min 16s

Langue :
français
fre

Couverture :
Istres
43.5151
4.9895

Droits :
Recherche des ayants droit en cours. Contrat d'utilisation signé avec l'INAMA.
Consultable sur autorisation

Relation(s) :
Représentations et transformations de l’architecture des Trente Glorieuses

Type :
archives sonores
Sound

Source :
5124

Citation

enquêteur : Bartoli, Pascale, enquêteur : Bonillo, Jean-Lucien, et informateur : Levy, M., “Le directeur du Centre éducatif et culturel « Les Heures Claires » d’Istres explique sa responsabilité dans le cadre de la modernisation (1990-1992) du centre, conçu par Jean Louis Véret en 1976,” Portail du patrimoine oral, consulté le 14 août 2020, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/119912.