Divers souvenirs sur la vie à Vars

Auteur(s) :
enquêteur : Prat, Michel
enquêteur : Richaume, Olivier
informateur : 0754
informateur : 0755

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=4304
mmsh4304

Type :
archives sonores
sound

Description :
"Torche en bois résineux ""la bua"", faites avec du ""suffi"" (sorte de pin). Expression météorologique : ""Lo tems desmagura""."
L'enquête débute par une évocation de différents personnages du village, celle de Jean Missimili à Seillac dont le père jouait de l'harmonica ; celui qui coupait du bois toute la nuit pour être réveillé tôt le matin ; le boulanger installé à Marseille avec son épouse et son frère qui se languissait de son village et rentrait tous les dimanche (se sieu cocu sara totjorn un Colombet !) ; celui des Escolières parti se marier à Châtelard auprès d'un père qui avait trois filles, sans même les connaître, et dont l'épousée ne savait pas avoir été mariée. Les deux informatrices se souviennent que lorsqu'elles étaient placées à Lyon elle entendaient Tino Rossi chanter dans un jardin public et elle lui achetait des chansons. L'informatrice la plus âgée rassemble quelques bribes de chansons anciennes et donne une version de "Fais dodo" avec une allusion aux allemands ; elle se souvient très bien de chansons à la mode des années 30 et elle chante "Elle s'était coupé les cheuveux". Plusieurs fêtes annuelles sont évoquées : lors de l'une d'entre elles on accrochait des torches de bois résineux aux rochers de la montagne (le récit est incomplet), à Saint-Roch et à Sainte-Marie-Madeleine on cuisinait des gâteaux de riz. On dansait seulement à Saint-Roch et ceux qui avaient la foi n'allaient pas au bal. Dans leurs souvenirs, les processions n'invoquaient pas la pluie pourtant, la plus âgée se souvient d'une procession de Saint-Roch vers 1915 pour laquelle la pluie avait été demandée, et qu'elle était arrivée. Elle se souvient d'une gardienne de vaches qui faisait son chapelet en disant : "Belle et divine providence, vous qui prévoyez, envoyez-nous la pluie en abondance, s'il vous plait" et des filles qui priaient Sainte-Anne pour qu'elle leur envoie un fiancé.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
chanson-musique
chant
forme brève
veillée
lieu de diffusion musicale
bal
cloche
procession
mariage
loup
protection contre la foudre
fête votive
décor de fête
proverbe et prévision météorologique
vie religieuse
cimetière
migration
âne
Meissimily, Jean
Rossi, Tino
années 1920
1915
polka
quadrille
rigaudon
Heureuse pierre du ruisseau toi qui reste
Joyeux époux voici ma dernière heure
Fais dodo
Na nai janeto, na nai Simon
Gâteau de riz
Tiens bon Marie-Madeleine
C'est un mauvais garçon
Il y a 7 ans qu'il est parti, nous ne savons pas s'il est mort ou en vie
Elle s'était coupé les cheveux
Elle est marseillaise, la petite Thérèse
Angiolina, bell'Angiolina

Date :
1995

Format :
1 cass. audionum.
1h 02min

Langue :
français
provençal alpin
fre

Couverture :
Vars
44°35'47.14''N
6°43'40.77''E

Droits :
ARCADE - Musique, Danse, Théâtre et spectacles en Provence-Alpes-Côte d'Azur - 17, rue venel, BP 84, 13101 Aix-en-Provence
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Ethnotextes, musiques et chansons populaires et traditionnelles collectés dans les Hautes-Alpes

Type :
archives sonores
sound

Source :
726

Citation

enquêteur : Prat, Michel et al., “Divers souvenirs sur la vie à Vars,” Portail du patrimoine oral, consulté le 1 décembre 2020, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/119731.