Regard sur les idéologies politiques dans les années 1930 et 1940, sur la résistance durant la guerre de 1939-1945 et récit de vie

Auteur(s) :
enquêteur : Pennacchiotti, Sylvie
informateur : Toussaint-Morand, M.

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=10340
mmsh10340

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informateur débute l'entretien en décrivant les années 1930 comme une période aux conditions de vie facile. Étudiant, il savait son avenir assuré. L'homme insiste sur le caractère facile et la prospérité de cette époque. Selon lui, le sentiment d'insécurité n'existait pas. Il parle en outre d'une agitation des idées et de la conscience d'accomplir ses aspirations durant la guerre. Selon lui, la majorité des Français se sont pliés à la défaite lors de l'Armistice. Au début des années 1940, il se trouve au Maroc. Il mentionne la création d'un réseau pour combattre l'adhésion de Nogues à la position de Pétain et la prise de contact avec des envoyés de De Gaulle puis l'échec de ce réseau. Il raconte son souvenir, le jour d'une déclaration du maréchal Pétain, d'une place de Clermont-Ferrand vidée de ses habitants, évènement qu'il érige en preuve de la sympathie des Français pour Pétain. L'informateur parle à ce propos d'un "mythe de la résistance" et détaille les types de personnes, non spécifiquement résistant, qui, selon lui, peuplaient essentiellement le maquis (des réfractaires au STO, des communistes). Il décrit le maquis comme un lieu de cache et non de résistance. Suite à sa prise de position contre Pétain, il échappe, par une manipulation d'un juge complice, à la cour martiale de Berlin, mais est emprisonné à la prison militaire de Clermont-Ferrand, puis renvoyé à Tunis. Il rejoint les troupes françaises en échappant aux barrages, participe à la campagne de Tunisie, d'Italie, puis de France. Il tient à nouveau des propos polémiques sur la résistance française et l'écriture de l'histoire de la résistance, et rapporte l'histoire d'anciens collaborateurs parvenus à se faire passer pour résistants. En fin du document, l'enquêtrice a inséré un message oral à l'attention des auditeurs au sujet de l'ambiance sonore.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
récit de vie
représentation de l'histoire
passion politique
idéologie politique
université
étudiant
maquis
prison
condition de vie
militantisme politique
rivalité politique
Pétain, Philippe
Noguès, Charles
Armistice franco-allemande de 1940
guerre de 1939-1945
années 1930
Collaboration
Résistance

Date :
1983

Format :
1 cass.
1h 6min

Langue :
français
fre

Couverture :
s.l.

Droits :
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée

Relation(s) :
Celles qui n'ont pas écrit

Type :
archives sonores
sound

Source :
4125

Citation

enquêteur : Pennacchiotti, Sylvie et informateur : Toussaint-Morand, M., “Regard sur les idéologies politiques dans les années 1930 et 1940, sur la résistance durant la guerre de 1939-1945 et récit de vie,” Portail du patrimoine oral, consulté le 21 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/118426.