Description des caractéristiques et de l'image de Savigny-en-Véron par un Savignien

Auteur(s) :
enquêteur : Basset, Karine-Larissa
informateur : Léon, Pierre

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=10207
mmsh10207

Type :
archives sonores
sound

Description :
L’informateur décrit l’enclavement de la commune, et la caractérise par son autarcie et la pratique de l’endogamie. Il explique l’utilisation d’un bac de transport pour se rendre dans le Maine-et-Loire. Selon lui, la construction du pont de Candes et l’implantation d'une centrale nucléaire sur la commune d'Avoine ont permis de désenclaver les Véronnais. Il décrit le regard des habitants des communes alentours sur Savigny-en-Véron : une population “en retard”, des gens “rétrogrades” (professionnellement et culturellement). En comparaison avec Avoine et Beaumont-en-Véron, Savigny était particulièrement touché par l’enclavement. Il signale, avec regret et méfiance, un article représentant une arriération culturelle propres aux Savigniens. Relatant une coutume d’écolier ayant lieu à la fin de chaque année scolaire, il chante un extrait de “gai, gai, l’écolier”. L’informateur décrit ensuite les relations de Savigny avec les communes d’outre-Loire (Saint-Germain, Chouzé). Enclavement géographique et un enclavement psychologique sont mis en rapport. Les patronymes similaires (Mureau, Raffeau) entrainent l’usage de surnoms. Sans en détailler la pratique, il évoque les veillées. L’informateur est le détenteur de films tournés par l’Abbé Péan des années 1930 à 1960 à Savigny. Il en décrit le contenu thématique (films d’évènements religieux, films sur les pratiques agricoles, portraits de familles). Au côté d’Henri Péan, il range deux personnages importants pour la commune, un instituteur et un l’ancien maire Gustave Luce. Revenant sur les caractéristiques de la commune, il parle des fréquents braconnage (pêche). L’enquêtrice l’oriente enfin sur l’existence de récits légendaire circulant dans la région mais l’informateur ne fait pas mention d’histoire particulière.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
pratique des surnoms
isolement
mobilité géographique
mariage endogame
rivalité villageoise
transport fluvial
braconnage
Henri Péan
guerre de 1939-1945
Gai, gai, l'écolier

Date :
1996-07-03

Format :
1 cass.
1h 30min

Langue :
français
fre

Couverture :
Savigny-en-Véron
47°12'2.07"N
0° 8'42.49"E

Droits :
contrats d’utilisation et de diffusion signés avec l’enquêteur et recherche en cours des ayants droit.
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Le légendaire sarrasin en France

Type :
archives sonores
sound

Source :
3513

Citation

enquêteur : Basset, Karine-Larissa et informateur : Léon, Pierre, “Description des caractéristiques et de l'image de Savigny-en-Véron par un Savignien,” Portail du patrimoine oral, consulté le 20 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/116463.