Une chargée de mission interroge des élus locaux sur les événements festifs et touristiques qui scandent la vie de Gréoux-les-Bains à la fin des années 1970

Auteur(s) :
enquêteur : Inconnu
informateur : Vidal, (Monsieur)
: Géamini, (Monsieur)

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=10438
mmsh10438

Type :
archives sonores
sound

Description :
L’enquêtrice, en mission publique, s’entretient avec des élus locaux sur les questions culturelles de la ville de Gréoux-les-Bains. Ils abordent dans un premier temps les fêtes et les traditions perpétuées au sein de la ville, puis expriment les problèmes budgétaires et démographiques rencontrés. La ville de Gréoux-les-Bains jouit les deux tiers de l’année de l'affluence des touristes, mais aussi des compagnons et des curistes. Plusieurs fêtes y sont organisées, dont la “fête de l’été” décrite par le maire M. Vidal. Pendant trois jours au mois de Juillet, elle est animée par des spectacles et la venue de forains. Une autre fête, la fête de la Saint Sébastien, se déroule au mois de Janvier et les élus décrivent le déroulement de l’évènement. Mais la ville n’a plus de Comité des Fêtes depuis plusieurs années et le syndicat d’initiative n’est pas en mesure de s’occuper de tels évènements. Les élus regrettent aussi que le bénévolat disparaisse. Gréoux-les-Bains souffre d’un problème de structures et les élus souhaitent obtenir des fonds pour le résoudre. En effet, la population de la ville est multipliée par cinq durant la saison touristique, mais elle n’est pas en mesure de proposer un hébergement et des animations adéquates. Un second problème est d’ordre démographique car la ville ne possède pas d’établissements scolaires du secondaire, et les jeunes partent tous à Manosque ou à Marseille étudier. Le pourcentage de jeunes est d’ailleurs en dessous de la moyenne nationale. La ville possède un bon nombre d’associations sportives que les informateurs énumèrent. Ils ont aussi créé un foyer pour les jeunes, un “milles-clubs” (opération lancée en France à partir des années 1960 par le ministre de la Jeunesse et des Sports), mais il a dû fermer pour cause de détériorations. Ils demandent alors de l’aide à l’enquêtrice mais elle n’est pas en mesure de leur donner une réponse car elle ne s’occupe que de l’étude de Gréoux-les-Bains, et non des décisions de financement.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
politique locale
politique culturelle
politique sociale
jeunesse
comité des fêtes
fête à caractère historique
Fête de l'été
ville dortoir
financement public
association sportive
abandon de terre
Milles-Clubs

Date :
1978-01-21

Format :
bande magnétique
SCOTCH
41min

Langue :
français
fre

Couverture :
Gréoux-les-Bains
43.75753
5.88169

Droits :
L'informateur et les enquêteurs autorisent que les enregistrements soient en accès sur ce réseau de partenaires et exige de donner une nouvelle autorisation pour chaque nouvel organisme entrant dans le réseau de partenaires originel.
Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée
Consultation en ligne et réutilisation sur autorisation

Relation(s) :
Enquêtes de l'Association Alpes de Lumière déposées au Musée de Salagon

Type :
archives sonores
sound

Source :
4432

Citation

enquêteur : Inconnu, informateur : Vidal, (Monsieur), et : Géamini, (Monsieur), “Une chargée de mission interroge des élus locaux sur les événements festifs et touristiques qui scandent la vie de Gréoux-les-Bains à la fin des années 1970,” Portail du patrimoine oral, consulté le 18 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/116361.