Une habitante du quartier Monplaisir à Arles, raconte l'inondation de son logement survenue en décembre 2003

Auteur(s) :
enquêteur : Mariottini, Jean-Marc
informateur : 1102
commanditaire : Museon Arlaten

Editeur :
Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Contributeur :
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme

Notice originale :
http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=8908
mmsh8908

Type :
archives sonores
sound

Description :
L'informatrice a été inondée le jeudi 4 décembre 2003. Elle a été prévenue par un commerçant qu'une digue avait craqué. Elle ne s'est pas affolée immédiatement. Au bout d'un certain temps, elle a remarqué que les gens autour d'elle commençaient à paniquer. Son mari a mis sa voiture à l'abri, tandis qu'elle a commencé à mettre des affaires en hauteur chez elle, n'ayant pas d'étage. Elle a enfin vu l'eau arriver des deux côtés de sa rue et elle a eu l'impression qu'elle se réunissait devant chez elle. Lorsque l'eau est vraiment montée, elle et sa famille se sont réfugiées chez leur voisin absent. Elle s'est rendue compte par la suite qu'elle avait oublié de mettre à l'abri ses albums photo, ce qu'elle a beaucoup regretté. Une fois chez leur voisin, l'informatrice et son mari ont également essayé de sauver ses affaires. L'électricité a été très vite coupée. Ils se sont éclairés à la bougie. Le lendemain, elle a vu que l'eau arrivait au niveau des fenêtres de sa maison. Il y a eu à ce moment là un mouvement de solidarité et de sympathie entre les gens. Le paysage inondé et le silence de la ville créait une ambiance particulière, presque irréelle. Il y avait également une forte odeur de mazout. Elle s'est ensuite faite évacuer par un pompier avec son fils, tandis que son mari est resté. Elle s'est faite hébergée chez une amie dans le sud d'Arles. L'informatrice raconte quelques anecdotes avec les animaux. Lorsqu'elle est arrivée en ville après son évacuation, elle a remarqué que la vie y était normale contrairement aux quartiers inondés. Le niveau de l'eau dans la maison de l'informatrice est monté à 70 cm environ. Les pompiers du THW ont aidé l'informatrice à nettoyer sa maison. Ce qui l'a rebutée le plus après l'inondation a été la saleté, dont le limon, qu'il y avait dans sa maison, ainsi que l'odeur qui s'en dégageait. Elle regrette le manque d'information et de prévention durant cette inondation. Pour l'informatrice, le Rhône est agréable, notamment pour des promenades, et c'est un fleuve très beau. Elle ne savait pas que son lieu d'habitation se trouvait sur une zone à risque. Elle pense que les causes de cette catastrophe sont accidentelles. Elle est déjà allée voir le Rhône en crue.

Sujet(s) :
enquête
témoignage thématique
inondation
toponymie
délimitation du territoire
personnification d'un élément naturel
solidarité
entraide
album photos
coupure d'électricité
crue
force de l'ordre
acceptabilité du risque
abandon de maison
pompier
sécurité civile
relation homme-animal
boue
ménage
identité collective
circulation de l'information
zone inondable
THW
SNCF
jeudi 4 décembre 2003
1951
1952
Noël
22 septembre 2003
jour de l'an

Date :
2005-07

Format :
1 MD
1h 10min

Langue :
français
fre

Couverture :
Arles
43°40'35.94''N
4°37'40.09''E

Droits :
Contrat de dépôt et de diffusion signé entre le Museon Arlaten et l'informateur spécifiant les droits de conservation, d'archivage et de diffusion. L'informatrice ne souhaite pas que l'enregistrement soit diffusé sans son autorisation.
Non consultable

Relation(s) :
Crue du Rhône et inondation à Arles, décembre 2003 : témoignages de sinistrés

Type :
archives sonores
sound

Source :
2768

Citation

enquêteur : Mariottini, Jean-Marc, informateur : 1102, et commanditaire : Museon Arlaten, “Une habitante du quartier Monplaisir à Arles, raconte l'inondation de son logement survenue en décembre 2003,” Portail du patrimoine oral, consulté le 18 mai 2022, http://stq4s52k.es-02.live-paas.net/items/show/115866.